Contraception : des méthodes naturelles pour les nouvelles mamans

choisir d'attendre un bébé ensemble, en coupleL’arrivée de bébé provoque une avalanche de nouveautés dans votre vie… et le retour d’une préoccupation qu’on n’avait pas été fâchée d’oublier pendant neuf mois : la contraception ! Votre vie de couple va reprendre ses droits dans un contexte nouveau, et ce pourrait être le moment idéal pour penser autrement à vous protéger d’une grossesse non désirée. Des moyens de contraception naturels tentent aujourd’hui de se faire une place au côté de la sacro-sainte pilule et du préservatif, qui ont tous deux leurs inconvénients.

Première piste, la Méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée, ou MAMA, est réservée aux mamans qui allaitent des bébés âgés de six mois maximum. Plusieurs conditions indispensables doivent être respectées :

  • l’allaitement doit être exclusif (pas d’eau ni de diversification alimentaire) ;
  • il se fait à la demande au moins six fois par 24 heures ;*
  • les tétées doivent être espacées de six heures au plus ;
  • le lait doit être bu directement au sein, et non au biberon ;
  • et Bébé  ne pas être « accro » à la tétine ;
  • enfin, la maman ne doit pas avoir eu son retour de couches.

Attention, le fait d’allaiter n’est pas un contraceptif en soi, tous ces points doivent être scrupuleusement observés !

La méthode Billings, du nom d’un couple de médecins australiens qui l’ont mise au point, repose sur l’observation de la glaire émise par le col de l’utérus et de son évolution au cours du cycle. Elle implique un suivi quotidien qui peut assez vite devenir une habitude, pour peu que l’on ait suivi une formation – proposée par les centres Billings. Il faut aussi savoir que la méthode Billings suppose des périodes d’abstinence au cours du cycle. Elle a pour avantage d’être parfaitement naturelle, et d’être possible y compris après les six mois de bébé !

Qu’il s’agisse de MAMA ou de la méthode Billings, leur sûreté dépend étroitement du sérieux avec lequel on les emploie. Si vous êtes rigoureuse, leur efficacité peut être élevée, sans atteindre toutefois 100%.

100% d’efficacité, c’est un score presque atteint par le stérilet, considéré comme le plus sûr des contraceptifs. Mais est-il « naturel » ou pas, ce stérilet ? Sachez qu’il existe deux types de ces « dispositifs intra-utérins », comme on les appelle en médecine : l’un diffuse des hormones, mais l’autre se contente d’être en cuivre, ce qui nous intéresse plus ! Ce cuivre a naturellement un effet spermicide. Il doit être posé par un médecin ou une sage-femme, et est efficace de deux à dix ans selon les cas. Il existe peu de contre-indications, et le dispositif peut être mis en place environ six semaines après l’accouchement.

Faites votre choix, mais dans tous les cas, pensez à la contraception dès les premières semaines après l’arrivée de bébé. A moins que vous soyez tentée par ce que les Anglais appellent des « Irish twins » (jumeaux irlandais) : deux enfants successifs nés la même année !

Mélanie SCHMIDT