Journée internationale de la prématurité

Aujourd’hui c’est la journée internationale de la prématurité, qui est organisée pour la troisième fois par l’association SOS Préma.

 

Alors c’est quoi la prématurité ?

C’est quand un enfant nait avant 37 semaines d’aménorrhée (SA), on parlera de grande prématurité quand il nait avant 32 ou 33 semaines, et de très grande prématurité quand la naissance survient avant 28 SA.

 

Et pourquoi nait-on prématuré ?

Les principales causes évoquées sont l’hypertension artérielle maternelle, les hémorragies, la rupture prématurée des membranes, un retard de croissance intra-utérin ou encore le travail prématuré spontané.

 

De plus en plus de prématurés…

Les naissances prématurées augmentent en France, en 1995 c’était 5.4% des naissances qui étaient concernées, en 2005 le chiffre a augmenté passant à 7.5 % des naissances.

Les causes invoquées de cette augmentation sont le développement des procréations médicalement assistées qui favorisent les naissances multiples, le rythme de vie que mène les femmes aujourd’hui, des femmes qui font des enfants plus tard ou encore des prématurités induites (quand on provoque l’accouchement afin de préserver l’enfant d’un risque certain s’il reste dans le ventre de sa mère).

 

Les conséquences pour l’enfant

Naître prématuré c’est aujourd’hui moins risqué qu’il y a une dizaine d’années. Cependant des complications subsistent encore.

L’enfant peut avoir une immaturité pulmonaire et sera placé sous assistance respiratoire. Le système cardio-respiratoire peut-être quant à lui également immature ce qui nécessitera une surveillance rapprochée de l’enfant. Le prématuré peut se voir souffrir d’une immaturité digestive qui entraînera selon son âge la nécessité de le nourrir par une sonde. Autre cause liée à cette immaturité : les reflux gastro-œsophagiens.

Une immaturité hépatique pourra aussi provoquer la « jaunisse » du nourrisson.

L’immaturité rénale est quant à elle à surveiller de près : vérification des mictions, contrôle de la production de l’érythropoïétine, hormone fabriquée par le rein qui est nécessaire à la fabrication des globules rouges.

Enfin, si l’enfant souffre d’une immaturité du système nerveux central, il faudra veiller à l’activité de son cerveau par le biais d’électro-encéphalogrammes et des échographies cérébrales.

Vous l’avez compris, naître prématuré n’est pas anodin et n’est pas aujourd’hui rare puisque 180 bébés naissent prématurés tous les jours.

Nous avons donc aujourd’hui, tout particulièrement, une grosse pensée pour tous ces enfants nés trop tôt qui parfois ne s’en sont pas sortis et qui le plus souvent vivent pour le mieux aujourd’hui. Pensée également aux parents qui ont traversé des moments difficiles.

Brindilles