La diarrhée du nourrisson

la diarhée du nourrissonLa diarrhée est très fréquente et touche un grand nombre d’enfant. La diarrhée est une accélération du transit intestinal. Les selles sont nombreuses, fréquentes, molles ou liquides pouvant entraîner un risque grave de déshydratation chez l’enfant

Les causes pouvant être minimes comme très préoccupantes, on doit surveiller bébé de très près quand la diarrhée survient. La persistance de plus de 3 selles molles ou liquides par jour peut témoigner d’une diarrhée aigue imposant un avis médical.

Plus le nombre de selles liquides est élevé, plus la diarrhée est grave.

Les causes les plus courantes

– Une alimentation inadaptée, trop chaude ou trop froide.

– La diarrhée est aussi due à un manque de propreté de la tétine ou du biberon.

– Les refroidissements ou la trop grande chaleur en été.

– Des facteurs psychologiques, tel que la peur ou la colère, jouent un rôle.

– Une poussée dentaire.

– Une infection ORL( otite, angine), une bronchite, une infection urinaire.

– Cela peut être le signe annonciateur d’une allergie alimentaire (au protéines de lait de vache, aux céréales récemment introduites, à l’œuf…).

– Elle accompagne également les inflammations intestinales et beaucoup d’autres maladies.

Les cas aigus

Les cas aigus sont dus à des infections d’origine virale ou bactérienne. Les infections fongiques ou parasitaires comme l’ascaris ou le taenia (fréquents chez l’enfant) peuvent entraîner des diarrhées tout comme les intoxications.

En outre, la diarrhée fait partie des effets secondaires de toute une série de médicaments comme la pénicilline ou d’autres antibiotiques. La diarrhée chronique est fréquente dans les maladies touchant l’estomac et l’intestin, les allergies alimentaires et dans certains troubles du métabolisme.

– La diarrhée, d’origine virale dans plus de 80% des cas, peut être provoquée par une infection ORL( otite, angine), une bronchite, une infection urinaire.

– Une diarrhée aigue d’origine virale évolue favorablement en 2 ou 3 jours.

– La diarrhée peut avoir une origine bactérienne et nécessiter un traitement antibiotique.

– Le risque d’une diarrhée aigue est l’apparition d’une déshydratation qui peut entrainer une perte de poids importante.

Comment soulager son enfant de la diarrhée

La diarrhée est un mécanisme d’élimination des microbes qu’il faut savoir respecter. Le meilleur des de la diarrhée aiguë est un jeûne de deux ou trois jours : ne pas nourrir l’enfant tout en le réhydratant.

L’enfant ne prend que des infusions légèrement sucrées, des soupes liquides, des purées, des yaourts, des desserts gélifiés. Il ne doit manger des aliments solides que lorsqu’il le réclame vraiment.

La reprise de l’alimentation chez le nourrisson doit se faire avec de l’eau et de la bouillie de riz, des pommes râpées et des carottes. Les enfants peuvent manger du riz, des purées, des compotes et des aliments sans fibres. Il faut éviter de donner du lait, des sucreries ou des légumes crus pendant quelques jours.

Attention: chez le nourrisson, l’intestin peut se vider jusqu’à 6 fois en 24 h. Les selles semi-solides sont fréquentes chez le bébé et ne sont pas synonymes de diarrhée. Enfin, tout changement d’alimentation peut entraîner une diarrhée qui disparaît cependant rapidement.

Arrêter tous les aliments riches en fibres (dont la plupart des fruits et légumes) le lait et les laitages.

Si besoin, réhydrater l’enfant en lui faisant boire un soluté de réhydratation, sans dépasser 200ml par kg, par 24h (avec un maximum de 2 litres). Si l’enfant ne tolère pas (vomissement ou diarrhée) cette solution, aller à l’hôpital.

Réalimenter l’enfant en favorisant les aliments tel que riz blanc, eau de cuisson du riz, carottes cuites, pâtes, farines, et fruits cuits ( banane, coing, pomme) qui évitent la diarrhée

Penser à faire des soins de siège, les selles étant souvent acides.

Se protéger soi-même de la diarrhée : se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon après tout contact avec les selles et avant de toucher à la nourriture ou de donner à manger aux enfants.

Emmener l’enfant chez le médecin

Si l’enfant semble très fatigué, mou, présente des signes extérieurs tels que pâleur, yeux enfoncés, renfoncement des fontanelles au sommet du crâne, bouche sèche et lèvres fendillées, il y a risque de déshydratation. Si les selles contiennent du sang ou présentent l’apparence d’eau de riz.

– S’il souffre de fièvre et de vomissements.

– Si ses urines sont rares et foncées.

– Si l’on pense qu’un médicament prescrit par le médecin à pu provoquer la diarrhée.

– Si les diarrhées sont fréquentes.

Brindilles