La diversification menée par l’enfant (DME)

La diversification menée par l’enfant (DME)

Traditionnellement, les parents diversifient leurs enfants avec une compote de fruit ou une purée de légumes, en proposant un aliment à la fois. La méthode DME, développée par Gill Rapley, médecin britannique consiste à rendre l’enfant acteur de son alimentation en le laissant contrôler sa consommation d’aliments solides dès le début de la diversification.

Quand :

L’âge recommandé pour débuter la diversification alimentaire est passé de trois, à quatre, puis maintenant six mois. Bien des parents se demandent à quel âge ils peuvent proposer des aliments solides.

Nos premiers ancêtres, transportés par leur mère, apprenaient à saisir la nourriture qui se présentait à portée de leur main, c’est ainsi qu’ils commençaient à manger des aliments solides.

Le meilleur moment pour commencer à introduire des aliments solides est donc celui que l’enfant choisira, si on lui en donne la possibilité il indiquera le moment venu qu’il est prêt pour les aliments solides en piochant dans l’assiette de ses parents et en portant avidement la nourriture à sa bouche. S’il n’est pas prêt, il rejettera toute nourriture proposée.

Le développement général d’un bébé suit le développement de sa capacité à contrôler la nourriture dans sa bouche, et à la digérer. Un bébé qui a des difficultés à faire pénétrer la nourriture dans sa bouche n’est probablement pas tout à fait prêt. Il est important de résister à la tentation « d’aider » le bébé dans ces circonstances.

Comment :

Même si l’âge de diversification a été retardé, la méthode de diversification classique est toujours adaptée à un bébé de trois mois. A six mois la coordination main-œil s’est développée de telle sorte qu’ils peuvent attraper la nourriture avec les mains. Vous pouvez présenter devant votre enfant plusieurs aliments qui peuvent être tenus facilement dans la main, (Il faut que l’aliment dépasse du poing du bébé.) comme les fleurets de brocolis cuits, des bâtonnets de carotte cuits, des bâtonnets de concombre crus, quartiers de tomate…

Et puis laissez-le choisir. Offrez-lui dans la mesure du possible ce que vous mangez vous-même, pour qu’il se sente partie prenante de tout ce qui se passe. Les bébés se nourrissent eux même de manière équilibrée et saine quand on leur fait confiance dans le choix des aliments. Il n’y a pas vraiment de règles, soyez à son écoute et à votre écoute.Et prenez plaisir à observer votre bébé apprendre à se nourrir et à développer la psychomotricité de ses mains et de sa bouche pendant le processus.

Il est important de garder l’élément du jeu et de l’exploration plutôt que de se concentrer sur l’aspect « manger ». Cela permet une transition naturelle vers la nourriture solide.

Les avantages :

Les bébés qui se nourrissent seuls avec des aliments qu’ils manipulent, peuvent facilement participer aux repas familiaux. Ils tendent à accepter un éventail varié d’aliments et auraient moins de risque de refuser la nourriture, probablement parce qu’ils ne se focalisent pas uniquement sur la saveur de la nourriture mais rentrent aussi bien en contact avec la texture et la couleur qu’avec la taille et la forme des aliments. Ils ont également la possibilité de laisser les aliments qu’ils ne semblent pas aimer ou qui ne leur conviennent pas et sont plus à même d’essayer de nouvelles textures et saveurs qui se présentent sur la table.

Les inconvénients :

Le sol de votre cuisine sera jonché de nourriture ! Installez un tapis ou du papier journal sous la chaise de votre bébé pour faciliter le nettoyage.

Il y a-t-il des risques ?

Si votre bébé se tient assis bien droit, si vous n’intervenez pas en mettant les aliments directement dans sa bouche, le risque d’étouffement est minime.

Tant qu’il ne sera pas capable de prendre de lui-même la nourriture, il ne sera pas capable de la porter à sa bouche et par conséquent l’avaler de travers. Une fois qu’il en sera capable il aura développé les capacités nécessaires pour la mastiquer et la déglutir.

Les bébés n’ont pas besoin de dents pour mordre et de mastiquer, même avec les gencives ils y arrivent !

Toutefois, n’oubliez pas que les bébés ne doivent jamais être laissés sans surveillance quand ils mangent.

Brindilles