La naissance à domicile d’Angélina !

 

La naissance à domicile d'AngélinaAurore a voulu nous faire partager la naissance de sa fille, Angélina, qui est née à domicile en douceur, rapidement et dans la joie !

Nous sommes dans la nuit du 18 au 19 février 2009, il est 2h00 du matin et je suis réveillée par une sensation dans le bas du ventre. Je me dis que j’ai du prendre une mauvaise position en m’endormant, je me retourne en pensant que ca va passer et que je vais me rendormir… Mais 15 minutes plus tard ca revient, je pense évidemment à une contraction, et rebelote 15min plus tard, mais je n’ai pas mal.

A 3h, je me décide à me lever, mon chéri dort tranquillement. Je prends un spasfon, je me mets dans mon bureau, devant mon ordinateur et je papote avec ma copine sur MSN, je lui dis que j’ai des contractions mais que c’est très certainement un faux travail puisque je n’ai pas vraiment mal. Un petit tour sur mon forum préféré, je suis hyper détendue, je note mes contractions qui reviennent maintenant toutes les 6 minutes, je les note consciencieusement sur un papier. Mais je ne souffre toujours pas, donc pour moi ce n’est pas sûr que ce soit le grand jour.

La nuit se poursuit au même rythme, je suis dans mon salon et je zappe à la télé. Je contracte toujours toutes les 6 minutes, je suis toujours aussi zen et pas vraiment de douleur, juste cette tension dans le bas du ventre, mais à chaque contraction, je me mets genoux à terre et écartés, la tête dans les bras, posé sur le canapé, tout en respirant calmement. Je trouve cette position très agréable. Je me souviens de tout ce que j’ai lu pendant ces 9 mois sur la façon de gérer la douleur, et même si elle n’est pas du tout forte, je me dis que ca me fait un petit entrainement. Je visualise donc mon col qui s’ouvre, mon bébé qui descend… Même si je ne suis toujours pas certaine que ce soit pour aujourd’hui, je me sens prête a accepter cette douleur qui mènera à la naissance de ma puce.

A 5h00, je me décide à réveiller Dimitri. Je lui explique que j’ai des contractions, je gère très facilement mais que j’ai un doute sur le début du travail… Sa réponse : bah je peux dormir encore un peu alors !

5h15, les contractions se rapprochent, elles sont là toutes les 4 minutes. J’hésite à appeler ma sage-femme, je ne veux pas la faire venir pour rien et en même temps il lui faudra environ 1 heure pour arriver. A 5h30, monsieur se lève, chouette ca va me faire de la compagnie, parce que franchement ya pas grand-chose à la télé ! On décide de quand même prévenir Francine, je lui explique ma nuit, je lui demande de se préparer tranquillement à venir mais pas la peine de se speeder, je n’ai pas mal, donc tout va bien ! Elle me propose de reprendre un spasfon et de la rappeler dans 1h.

6h05… je perds les eaux !!!! Alors là grand moment de joie, cette fois c’est sûr et certain, dans quelques heures j’aurais Angélina dans mes bras, je suis euphorique !!!! Je rappelle Francine : Tu peux venir ! A cette heure-ci, les routes sont tranquilles, elle sera là dans 30 à 45 minutes. Je me recentre sur mon bébé et moi pendant les contractions, car comme j’ai dit a Dim, cette fois fini la rigolade, la poche des eaux est rompue, donc la douleur va s’intensifier. Mais ca ne nous empêche pas de préparer tranquillement la chambre, de papoter et de rigoler entre chaque contraction… j’ai même droit à des petites papouilles dans le dos… ca fait un bien fou !

Et en effet, elles sont plus douloureuses, mais rien d’atroce, loin de là et elles sont aussi plus fréquentes, toutes les 2 minutes désormais. Il me suffit de me remettre dans la position à genoux et ca passe. J’ai un sourire que je n’arrive pas à enlever, je vais bientôt voir mon bébé et je suis chez moi !!!! J’ai imaginé et attendu ce moment tellement souvent que ca me parait irréel ! Je suis une pile électrique .

Je me demande quand même où j’en suis. Je ne sais pas si je vais demander à ma sage-femme où en est la dilatation, je ne veux pas me décourager mais il faut aussi que je puisse m’organiser pour Tatyana, si elle me dit que je suis à 3 je vais devoir la réveiller pour qu’elle s’en aille, mais si je suis à 9, elle pourra rester dormir tranquillement… Ce que je souhaite par-dessus tout évidemment !

6h15 tout s’accélère, la douleur est vraiment forte… et surtout je sens que ca pousse, je le dis à Dim… et lui : Tu déconnes ??? Moi : Non… et sourire jusqu’aux oreilles

Et là, grosse contraction, je suis sur une autre planète, je me sens transportée, je sens la tête d’Angélina qui arrive, je suis à genou, je la vois entre mes jambes je prends sa petite tête dans mes mains… mes premiers mots seront « ohhh merci mon bébé t’as pas fait mal à maman !!!! », je dis à son Papa qui nous regarde émerveillé : TU AS VU CA, ON EST RIEN QUE TOUT LES DEUX !!!!! ON L’A FAIT TOUT SEULS !!!!! Une autre contraction et le reste de son corps est là… OUAH !!!… elle est dans mes bras…

Il est 6h30 et ca y est, je n’en reviens pas, ca a été trop facile. Il y a encore 30 minutes je me demandais si c’était le bon jour, et elle est là toute chaude et toute moite au creux de mes bras. Nous faisons connaissance avec notre princesse, elle est tout calme, elle est magnifique, elle sent divinement bon, je suis totalement retournée par ce qui vient d’arriver, tellement surprenant et inattendu… et surtout tellement conforme à ce dont je rêvais !!!! Et mon homme a été comme j’espérais, pas du tout paniqué, heureux tout simplement !

6h50, Francine arrive (Dim l’a prévenu au téléphone que notre bébé était là), et me dit :
« Tu vois, je t’avais dit que quand on laisse faire la nature ca va tout seul« .  Elle voit qu’Angélina se porte à merveille. Papa coupe le cordon. Le placenta n’est pas sorti, elle me dit qu’il ne tient plus à grand-chose, je pousse un peu et il sort très facilement. Je n’ai aucune déchirure, je ne saigne pas, tension nickel… Tout est parfait! On pèse mon petit ange et elle retourne bien au chaud contre moi. La grande sœur doit avoir senti que quelque chose se passait, on l’entend qui baille bien fort, histoire d’être sur qu’on l’a bien entendu. Dim va la chercher, elle arrive dans la chambre et ouvre de grands yeux… OOH Angélina est née !!! Elle vient se blottir contre moi… c’est un moment magique, tout s’est déroulé comme j’espérais, ca pouvait pas être plus parfait !
La sage-femme part vers 8h30… la vie reprend son cours comme si de rien n’était.

Brindilles