La préparation à l’allaitement

L’allaitement est un acte naturel et inné.

Cependant, dans notre société actuelle, il est devenu culturel et réfléchi ce qui implique que le choix d’allaiter ou non peu se présenter durant la grossesse. Même s’il est une évidence, l’allaitement peut occasionner bons nombres de craintes ou de questionnements. Voilà pourquoi une préparation à cet acte merveilleux peut être rassurant pour certaines.

Vous préparez à allaiter c’est tout d’abord vous préparez à la venue de votre bébé mais c’est aussi s’informer, préparer votre corps et accepter de l’offrir et de le rendre disponible pour cet enfant à naître.

L’information :

Ce qui est important dans un premier temps c’est de vous informer en choisissant les bonnes sources et les bonnes « conseillères ». En effet, il ne faudrait faire confiance qu’à celles qui ont vécu des allaitements réussis et ne pas écouter tous ceux qui voudrait vous décourager  avec des expériences ratées bien souvent dues à un manque d’informations ou un surplus d’idées reçues. Afin de vous aider, de nombreux groupes d’entraide à l’allaitement existent : solidarilait ou la leache league pour citer les plus connus mais aussi des groupes indépendants situés dans la ville la plus proche de chez vous. Vous pouvez aussi trouver de bonnes informations sur certains forums où des mères, ayant l’habitude d’allaiter, donnent des petits conseils aux nouvelles mamans.

Il est également primordial de bien choisir vos lectures et d’éviter les livres « recettes » car l’allaitement est avant tout un ressenti, une relation et non un mode opératoire.

Enfin, si vous participez à une préparation à l’accouchement, vous pourrez sans doute bénéficier d’une séance d’informations sur l’allaitement où vous pourrez y poser toutes vos questions.

Préparer ses seins :

Même si le fait de préparer vos seins n’est pas indispensable, cela peut tout de même vous aider à vous familiariser avec votre nouvelle poitrine et à vous préparer à l’idée d’allaiter.

Par exemple pour certaines femmes lorsque les bouts de seins sont aplatis (et surtout lorsqu’ils le restent même avec une stimulation), il peut être utile de les étirer doucement chaque jour avec un peu de lanoline ou d’huile végétale. Ceci permettra éventuellement d’éviter de faire appel à des bouts de sein en silicone pour une succion plus facile pour votre bébé.

Un autre aspect de cette préparation est d’exercer en fin de grossesse de douces pressions sur l’aréole afin d’extraire un peu de colostrum ce qui peut être un bon moyen d’éviter les congestions.

Quoi qu’il en soit gardez à l’esprit que l’allaitement est avant tout un acte naturel qui ne nécessite ni une préparation spécifique ni une méthode rigide. Il faut surtout vous écouter vous et votre bébé, vous faire confiance et suivre votre instinct et votre amour de mère.

 

Brindilles