Le 3ème mois

Le 3ème moisLa curiosité de votre bébé et sa vivacité ont bien évolué, mais il reste encore sur le dos, incapable de bouger comme il le souhaiterait…

Il entre dans sa phase d’exploration. Ce n’est plus un nouveau-né mais un bébé. L’interaction entre les parents et leur petit ne cesse d’augmenter alors que la fatigue s’estompe, car les nuits tendent à se rallonger. Tout le monde est donc de bonne humeur !

En quête d’interaction !

Votre enfant cherche à tirer des conclusions sur le monde qui l’entoure. Il se peut qu’il sourie en voyant son visage dans le miroir (les bébés adorent se regarder) et arrête de sucer son pouce ou de téter son biberon pour écouter papa ou maman lui parler.

En émettant des bruits, en lui décrivant ce qu’ils font, les parents établissent le contact avec lui, mais l’encouragent aussi à s’exprimer. Bébé devient plus animé et recherche le contact par des sourires, des gazouillis et des « Oh ». Cette période est très amusante ! C’est l’occasion de garder bébé quand des amis sont là, afin qu’il entende tout le monde parler !

Son sommeil

C’est enfin un peu plus calme à la maison : vers l’âge de 3 ou 4 mois, le rythme de sommeil de bébé commence à devenir plus régulier. Beaucoup d’enfants de cet âge peuvent même faire leur nuit (généralement six heures de sommeil d’affilée), tout en continuant à se réveiller occasionnellement pour boire. D’autres, quant à eux, ne font pas leur nuit avant l’âge de 5 ou 6 mois : si c’est le cas, courage, tout devrait se mettre bientôt en place !

 

Le développement de bébé

À cet âge, bébé contrôle de mieux en mieux les mouvements de sa tête mais aussi de ses membres. Les articulations de ses hanches et genoux s’assouplissent et ses mouvements deviennent plus puissants. Lorsque vous le tenez debout, il arrive à prendre appui sur ses pieds et peut maintenant pousser sur ses jambes. Il peut joindre les mains et ouvrir les doigts (même s’il utilise probablement un poing fermé pour effleurer des objets qui bougent). Encouragez le en lui tendant un jouet pour voir s’il l’attrape !

Couché sur le dos, il porte ses mains en face de son visage et les regarde, toujours aussi fasciné. Couché sur le ventre, il commence à soulever sa tête, sa poitrine, et à s’appuyer sur ses avant bras. Assis sur vos genoux, il tient sa tête de plus en plus droite.

Ses mains progressent très vite : toujours aussi fasciné par ce prolongement de lui-même, il joue avec, les joint, les ouvre davantage, les porte à sa bouche…

Développement intellectuel

Il s’agit d’une période sensible où la stimulation verbale est particulièrement importante pour bébé. Il faut saisir le bon moment et lui faire découvrir des mots et sons variés. Des recherches récentes ont établi un lien entre un niveau d’intelligence élevé et le nombre de mots entendus par un enfant au cours de sa première année de vie. Une promenade dans les magasins peut être une opportunité pour stimuler bébé : en parcourant les rayons, montrez lui des objets et identifiez les par leur nom. S’il ne peut bien évidemment pas encore répéter ces mots, il stockera toutes ces informations dans sa mémoire, qui se développe très rapidement !

Un tout-petit dont les parents sont bilingues s’habituera aux deux langues si elles sont régulièrement parlées en sa présence (chacun doit lui parler dans sa langue maternelle).

A cette période, il est très « bavard », à base de petits cris et de gazouillis (il essaye de reproduire les sons qu’il entend) et sait s’exprimer de façon très distincte, à travers ses pleurs ou ses expressions faciales.

C’est le moment idéal pour commencer à lui lire des histoires ! Bébé développera ainsi une oreille pour le langage. Il est important de le stimuler en changeant d’intonation, prendre un accent, chanter… Sans s’inquiéter s’il regarde de l’autre côté ou ne semble pas concentré. Il est alors peut-être temps d’arrêter pour qu’il se repose ou essayer autre chose. Au fur et à mesure, on adaptera ses tentatives de communication à ses intérêts et réactions.

Il existe beaucoup de livres pour bébé, petits et cartonnés avec de grosses illustrations vives et peu de texte. Un livre sans texte avec des images à commenter soi-même peut faire l’affaire ! Ce sont les illustrations vives qui attireront son attention, ainsi que la musicalité de la voix de ses parents.

En parallèle, bébé commence à prendre conscience qu’il est une personne en observant et en examinant ses orteils, ses pieds, ses doigts, sa bouche et des objets, et en devinant ce qu’il peut faire avec. Il peut tenir volontairement un objet dans sa main, et associe maintenant la relation entre le geste et le résultat. Sa mémoire se développe, les petits rituels s’installent, et il prend plaisir à jouer aux jeux répétitifs qu’il aime.

Développement social et affectif

Bébé sourit de plus en plus, spontanément, et apprécie de plus en plus le contact avec les gens. Il manifeste sa joie en remuant et gazouille en présence de personnes ou d’objets familiers. Lorsqu’un bruit l’intrigue, il tourne la tête pour le localiser et le suivre, sa curiosité s’aiguise.

Grande nouvelle ! Il pleure de moins en moins car il découvre d’autres moyens de communiquer, et ses parents comprennent mieux ses besoins.

Il émet beaucoup plus de sons maintenant qu’il utilise sa voix pour s’exprimer. Il communique sa joie, sa tristesse ou son malaise. Réagir à ce qu’il dit renforce son estime de soi. C’est l’âge où il développe de l’affection pour ses parents et reconnaît clairement leurs visages. Il continue généralement à sourire aux inconnus, surtout s’ils le regardent droit dans les yeux et gazouillent ou parlent avec lui. Il commence toutefois à repérer les personnes qui partagent sa vie et à afficher des préférences. En revanche, il sait se montrer maussade et faire la tête, et se mettre en colère lorsqu’il n’a pas ce qu’il désire.

Le lobe pariétal, partie du cerveau qui régit la coordination main-œil et permet à un individu de reconnaître des objets, se développe maintenant rapidement. Et le lobe temporel, qui facilite l’audition, le langage et l’odorat, devient également plus réceptif et actif. Ainsi, lorsque le tout-petit entend la voix de papa maman, il se peut qu’il les fixe du regard, commence à gazouiller ou tente de leur répondre.

 

Brindilles