Le 4ème mois

le 4ème moisA 4 mois, votre bébé ne veut plus faire bande à part !

Il veut participer à la vie de famille et se fait remarquer en poussant des petits cris. Il découvre les vocalises et s’entraîne à faire des petits bruits, ce qui l’amuse énormément.

Bébé est de plus en plus actif, la vie est belle ! Bébé est souvent hilare et euphorique, il aime être entouré, rit aux éclats, aime qu’on le chatouille… Il gazouille et roucoule en guise de réponse lorsqu’on lui parle : il est de plus en plus bavard ! Il tourne la tête vers l’endroit d’où vient le son et entend désormais aussi bien qu’un adulte.

Il se retourne, tente de nouvelles positions, s’amuse à tirer sur ses vêtements, reconnait les objets familiers et agite les bras quand ils bougent… Les personnes et les objets ne sont plus seulement grands et petits, ils sont également proches ou lointains. Bref, de nombreuses nuances font leur apparition !

Son alimentation

À 4 mois, l’estomac de bébé est devenu plus gros et il n’a plus besoin de téter aussi souvent : quatre à cinq fois par jour seulement. Il continue à prendre du poids tranquillement. Le rythme de ses repas se rapproche de celui des grands ! Pendant les repas, son attention se porte maintenant sur les individus et objets qui l’entourent. Il est merveilleux de le voir éveillé et réceptif au monde qui l’entoure mais les tétées deviennent parfois difficiles : si il se laisse facilement distraire, tenter de le nourrir dans un endroit calme, sans distraction.

C’est l’âge où la diversification démarre chez certains enfants. Même si durant les quatre à six premiers mois de vie, bébé reçoit tous les nutriments dont il a besoin dans le lait maternel ou en poudre, les parents sont souvent impatients d’initier leur bébé aux aliments solides. Mais attention à ne pas prendre de décision seul(e) ou trop hâtive : mieux vaut en parler au pédiatre avant, car se précipiter sur les aliments solides peut générer des manifestations allergiques, lorsque le système digestif n’est pas mûr pour les accueillir.

Son éveil

Les nouveau-nés perçoivent les couleurs, mais ont du mal à les distinguer lorsqu’elles sont proches (rouge et orange notamment). Ils sont plus à l’aise avec le noir et le blanc, ou les couleurs très contrastées. Entre le deuxième et le quatrième mois, bébé commence à mieux distinguer de mieux en mieux les couleurs (presque aussi nettement qu’un adulte), y compris celles qui sont proches. Sa préférence se porte alors généralement sur les couleurs primaires vives. Parmi les objets qui attirent son regard, il y a les mobiles colorés (suspendus hors de portée), les affiches vives et les livres pour tout petits visuellement attrayants.

Il porte tout à sa bouche : Bébé est maintenant capable d’attraper un objet, même s’il doit s’y reprendre à plusieurs fois. Une fois l’objet entre les mains, il l’examine, puis essaye de le mettre dans sa bouche. Il se peut qu’il bave aussi beaucoup plus. Certains nourrissons commencent à faire leurs dents dès l’âge de 4 mois (même si la première dent n’apparaît généralement qu’à l’âge de 5 ou 6 mois).

Il expérimente le toucher : Il découvre que les objets ont des touchés différents : doux, dur, rugueux, souple… C’est le moment de le stimuler avec des tissus de texture différente, et de l’encourager à explorer et jouer avec des objets variés (un morceau de tissu propre l’occupera, par exemple, pendant plusieurs minutes). Observer alors si il le suce, le tient et découvre ce qui arrive lorsqu’il le chiffonne… Lui donner un hochet léger et observer sa joie lorsqu’il l’agite et entend le bruit qu’il fait. Un portique d’activités est intéressant à cet âge : bébé commence à découvrir la relation de cause à effet lorsqu’il actionne un levier qui fait sonner une cloche par exemple.

Il commence à jouer tout seul : Bébé est maintenant capable de jouer avec ses mains et ses pieds pendant quelques minutes : quel calme ! Lui qui avant requérait l’attention de ses parents dès leur réveil, s’amuse désormais tout seul. C’est le moment de recommencer à prendre un peu de temps pour soi !

Le développement de bébé

Les mouvements de bébé deviennent symétriques, et il tient sa tête droite quand il est assis. Il soulève sa tête et ses épaules à 90 degrés et regarde autour de lui quand il est couché sur le ventre : il peut maintenant prendre appui sur ses avant-bras.

Il sait se retourner : lorsqu’il est sur le ventre, bébé soulève sa tête et ses épaules en s’appuyant sur ses mains. Ces minis pompes l’aident à renforcer ses muscles et lui permettent d’avoir une meilleure vue d’ensemble. Il commence à se retourner lorsqu’il est sur le dos ou le ventre. Ses parents peuvent l’encourager par le jeu, en agitant un jouet près du côté vers lequel il a l’habitude de se retourner pour voir s’il tente sa chance. Applaudir ses efforts et sourire le rassurera, car toutes ces nouveautés peuvent l’effrayer un peu au début.

Il tient assis avec un léger soutien (il peut d’ailleurs préférer être assis plutôt que couché), se tourne sur le côté, joue avec ses mains. Il cherche à prendre l’objet qu’on lui présente en tendant la main, peut ramasser un hochet qui est à sa portée, et aime agiter les objets qui se trouvent devant lui, attraper ses pieds…

Bébé développe également une motricité plus fine qui lui permet de faire des mouvements plus précis. Il saisit des objets, les agrippe, les secoue… Ses mains sont moins serrées (en poing), il gagne en précision et en habileté.

 

Développement intellectuel

Les chercheurs considèrent qu’à l’âge de 4 mois bébé comprend tous les sons de base qui constituent sa langue natale. Entre le quatrième et le sixième mois, il développe la capacité d’émettre des sons, babiller « ma-ma » ou « pa-pa », mais sans encore associer ces sons au parent en question. Il apprend l’importance du langage et s’amuse maintenant à imiter les bruits émis par les adultes : prononcez « Bouh » et bébé essaiera de répéter ! Il commence également à percevoir la relation de cause à effet : il réalise que ce qu’il dit engendre une réaction, et module ses pleurs et gazouillis en fonction de ses besoins (douleur, faim, joie, peur…).

Bébé prend conscience de son environnement peu à peu, en expérimentant l’interaction avec ses jouets et ses proches. Il touche les objets, les attrape, les frappe (de manière pas toujours très habile) les fait passer d’une main à l’autre, utilise son corps tout entier pour atteindre ce qu’il souhaite… En explorant le monde qui l’entoure, il prend également conscience de ses mains, de ses doigts, et des sensations ressenties.

 

Développement affectif et social

Vers l’âge de 4 mois, votre bébé réagit à la présence de ses parents, leur voix et même l’expression de leur visage en agitant les bras. Mais si il souriait jusqu’à présent à tout le monde, il commence à devenir plus sauvage : en présence de personnes inconnues, il peut avoir besoin de temps pour se sentir à l’aise. Il faudra alors prévoir une période de transition lorsqu’il est confié à un(e) inconnu(e)… Mais très souvent, dès lors qu’il se trouve en sécurité dans les bras de ses parents, il cherche à interagir avec les autres (c’est particulièrement vrai avec les enfants plus âgés, bruyants et turbulents).

Son caractère s’affirme : il cherche à attirer l’attention de son entourage et se met en colère plus fréquemment pour manifester son impatience. L’interactivité s’intensifie : bébé bat des mains ou lève les bras en présence de visages familiers, dans le but de manifester son envie de câlins, de caresses, de chatouilles (qu’il adore !). Il fixe du regard la personne qui s’occupe de lui, et la suit du regard lorsqu’elle quitte la pièce. Bébé adore se regarder dans un miroir, se sourire, mais il fait maintenant bien la différence entre la réalité et son reflet.

Brindilles