Le 5ème mois

le 5ème moisBébé se parle, tout est gazouilli, mimique, cri de joie, gloussement. Tout l’intéresse, l’intrigue et l’amuse ! Si bébé pleure et appelle c’est très souvent par ce qu’il veut qu’on s’occupe de lui.

Son éveil

Bébé distingue de mieux en mieux les très petits objets et suit ceux en mouvement. Il est maintenant capable de reconnaître un objet dont il n’aperçoit qu’une partie. C’est la base des petits jeux de cache-cache ! Il a déjà appris à distinguer des couleurs vives, et il commence désormais à percevoir les nuances subtiles des couleurs pastels.

Il devient facile de le distraire : lorsque bébé commence à s’agiter au supermarché par exemple, on peut l’occuper pendant un moment : avec des mimiques, en tapant des mains ou en lui donnant un objet qui fait du bruit… Il adore ça !

Son alimentation

Même si bébé est maintenant capable de tenir son biberon tout seul, il ne vaut mieux pas le laisser livré à lui-même. Il arrivera mieux à s’asseoir tout seul et à attraper de petits objets après le sixième mois. Pour le moment, sa maman peut continuer à profiter des tétées pour le prendre dans les bras et le câliner. Il commencera bien assez tôt à se montrer terriblement indépendant et à résister aux baisers et aux câlins ! Bébé commence à exprimer plus clairement qu’il est prêt pour les aliments solides par un réflexe de poussée de langue plus atténué, et un intérêt croissant pour les aliments que mange le reste de la famille.

C’est l’âge où la diversification démarre chez certains enfants. Même si durant les quatre à six premiers mois de vie, bébé reçoit tous les nutriments dont il a besoin dans le lait maternel ou en poudre, les parents sont souvent impatients d’initier leur bébé aux aliments solides. Mais attention à ne pas prendre de décision seul(e) ou trop hâtive : mieux vaut en parler au pédiatre avant, car se précipiter sur les aliments solides peut générer des manifestations allergiques, lorsque le système digestif n’est pas mûr pour les accueillir !

Les différentes phases de son développement

Développement affectif

Les émotions de bébé se multiplient : s’il n’est pas capable d’exprimer ses émotions d’une manière aussi complexe que les adultes, il sait se faire comprendre lorsqu’il est en colère, heureux ou quand il s’ennuie. Mais si un tout petit est incapable d’exprimer de l’amour ou de l’humour au cours des premiers mois, cela commence à changer vers l’âge de 5 mois : bébé montre qu’il est très attaché à ses parents en tendant les bras quand il veut être pris et en pleurant quand ils quittent la pièce. Il commence à faire des câlins.

Il commence aussi à comprendre la plaisanterie : il rit en observant des expressions ou positions amusantes et il essaye de faire rire son entourage ! Beaucoup de parents commencent vraiment à s’amuser. Ils retombent en enfance en faisant des grimaces et émettant des sons absurdes, en inventant des jeux de mime et d’imitation.

Il sourit, rit et pousse de petits cris lorsqu’il est content, et grommèle lorsqu’il est fâché.

Il s’accroche à son parent lorsqu’il est dans ses bras.

Il se montre conscient et méfiant envers les étrangers.

Il se met en colère lorsqu’il n’obtient pas ce qu’il veut.

Il manifeste sa peur, sa colère et son dégoût.

Il repousse lorsque lui est fait quelque chose qu’il n’aime pas : par exemple lui moucher le nez.

Il aime enfin jouer seul pendant un moment avec quelques jouets dans son lit ou son parc.

Il commence à montrer clairement ses préférences pour les aliments.

Développement intellectuel

Le langage : Bébé sait maintenant d’où viennent les sons. Il tourne rapidement la tête vers un nouveau bruit qu’il entend. L’un des meilleurs moyens pour attirer son attention est d’agiter un trousseau de clés. Les clochettes l’intéressent également beaucoup. Bébé se concentre maintenant sur le mouvement de la bouche de ses parents lorsqu’ils parlent et il essaye d’imiter leurs changements d’intonation. Il prononce aussi des consonnes, comme le « m » et le « b ».

Un enfant de 5 mois est capable de reconnaître son prénom : il commence à tourner la tête quand on l’appelle par son prénom ou qu’on parle de lui avec d’autres !

Il répète ses sons favoris : bébé ajoute de nouveaux sons à son répertoire linguistique. Celui qu’il préfère est probablement le bruit des bulles de salive. À cet âge, il est courant que les enfants soient si captivés par l’une de leurs nouvelles compétences qu’ils ne cessent de l’exercer. C’est un processus de développement normal. La plupart des bébés maîtrisent une compétence avant de passer à la suivante. Entendre toujours le même son sera peut être un peu agaçant, c’est vrai mais mieux vaut apprendre la patience maintenant. Ca prépare à la succession de « non » et de « pourquoi » qui va suivre !

Il observe la bouche de ses proches, écoute le son de leur voix, puis expérimente ses propres sons.

Il tente d’imiter une voix qui chante (intonations).

Il babille des consonnes doubles (« baba », « dada », « mama »).

Il fait des sons en sortant la langue et en soufflant.

Il lève la tête lorsqu’il entend son nom.

Il réagit à son nom.

Son raisonnement : Il apprend la relation de cause à effet : la capacité de bébé à interagir avec ses proches et son environnement s’accroît de jour en jour. À 5 mois, le nourrisson peut commencer à jouer à de petits jeux. Il comprend maintenant que des actions simples donnent des résultats. Il aime ainsi lancer des objets, simplement pour voir quelqu’un les ramasser ou pour regarder comment ils tombent. C’est fatigant mais mieux vaut s’y habituer : dans quelques semaines, ces gestes seront une ritournelle accompagnée de fous rires !

Il s’exerce à provoquer un effet, par exemple il pleure volontairement, attend de voir si quelqu’un vient, puis se remet à pleurer.

Il tourne la tête délibérément vers un bruit ou pour suivre un objet du regard, par exemple il se penche pour regarder un objet tombé.

Il veut toucher, tenir, retourner et secouer tout ce qu’il voit et il veut goûter à tout.

Il se souvient des gestes qu’il vient tout juste de faire.

Il tente d’apporter des changements à son environnement en répétant les mêmes gestes.

Il s’efforce d’atteindre un objet convoité qui est hors de portée.

Développement moteur

Physiquement, bébé se développe maintenant très rapidement. Mis sur le ventre, il tend bras et jambes et creuse son dos. Et lorsqu’il se trouve sur le dos, il soulève sa tête et ses épaules. Il lui arrive même de s’asseoir sans aide. Mieux vaut néanmoins rester à ses côtés pour le soutenir et l’entourer d’oreillers pour amortir une éventuelle chute ! On peut l’encourager à jouer allongé sur le ventre : en soulevant la tête et le buste pour regarder des jouets ou un visage, il renforce les muscles du cou et développe le contrôle de la tête, nécessaire pour s’asseoir. Soutenu sous les bras en le laissant trouver son équilibre debout sur vos cuisses, il s’amusera à rebondir.

Il porte les pieds à sa bouche et suce ses orteils.

Il bouge en se balançant, en roulant ou en pivotant sur son ventre.

Il reste assis avec un appui pendant de longues périodes (30 minutes), le dos bien droit.

Il frappe des pieds et sautille lorsqu’il est maintenu debout, ses jambes soutenant presque tout son poids.

Il se retourne sur le dos lorsqu’il est couché sur le ventre, et pousse avec ses mains et plie les genoux lorsqu’il est couché sur le ventre.

Il se retourne sur le ventre lorsqu’il est couché sur le dos.

Il arrive à s’asseoir sans soutien en s’appuyant sur ses bras allongés devant lui.

En parallèle à cette motricité globale, il développe sa motricité fine, qui lui permet d’utiliser de plus petits muscles dans le but de faire des mouvements plus précis.

Il coordonne ses yeux et ses doigts pour agripper et manipuler des objets, et il atteint de mieux en mieux sa cible.

Il laisse tomber et ramasse des objets.

Il saisit des objets entre le pouce et l’index.

Il tient son biberon d’une main ou des deux mains.

Il agrippe ou secoue des objets avec l’une ou l’autre de ses mains.

Il fait passer un objet d’une main à l’autre.

Il frappe des objets contre la table.

Il peut agripper et tenir deux objets à la fois.

Développement social

Il fait des sons et interrompt les conversations lorsqu’il veut attirer l’attention.

Il sourit à son reflet dans le miroir et fait des vocalises en s’y voyant.

Il distingue les adultes qui lui sont familiers de ceux qu’il ne connaît pas.

Il manifeste son impatience, tend la main et lève les bras pour se faire prendre.

Il gazouille de joie lorsqu’on joue avec lui, il joue avec un hochet et tapote son biberon ou le sein.

Il observe intentionnellement les expressions sur le visage des adultes.

Il frappe son reflet dans le miroir pour jouer.

Il apprend à taquiner.

Brindilles