Le 6ème mois

Le 6ème moisBébé devient de plus en plus actif et a envie de tout expérimenter. Il gigote de plus en plus, et attrape tout ce qui est à portée de ses petites mains !

Son alimentation

6 mois est la période idéale pour commencer à diversifier l’alimentation de bébé et passer peu à peu à une alimentation solide (voir dossiers sur la diversification alimentaire). Le mieux est d’y aller très progressivement, et de suivre les conseils du pédiatre afin d’éviter tout risque d’allergie.

Son éveil

Bébé se sert de tous ses sens pour explorer et découvrir le monde. C’est pourquoi ses parents doivent veiller à ce qu’il soit entouré d’objets sans danger, à toucher, à mettre à la bouche et à manipuler. Il adorera écraser un ballon en caoutchouc mou, tapoter un morceau de fausse fourrure, grignoter un anneau de dentition froid ou entendre le son d’une clochette à l’intérieur d’un animal en peluche…

Les différentes phases de son développement

Développement affectif

Il exprime sa joie ou sa frustration, par exemple il glousse de joie ou il grogne.

Il réagit parfois au timbre émotif de la voix de ses parents.

Il commence à se calmer tout seul après avoir été perturbé.

Il montre clairement ses préférences pour les aliments.

Il peut être content de jouer seul pendant un moment avec quelques jouets dans son lit ou son parc.

Il peut communiquer son malaise en présence d’étrangers.

Il commence à se percevoir de manière distincte de ses parents.

Il a tendance à se montrer anxieux en présence d’étrangers et inquiet ou anxieux lorsqu’il est séparé de ses parents.

Il montre son attachement à un jouet ou à un objet particulier et il l’utilise pour se consoler en l’absence d’une personne familière (par exemple un doudou qui va toujours au lit avec lui).

Développement intellectuel

Le langage : Un bébé de 6 mois voit et entend le monde qui l’entoure presque aussi bien qu’un adulte. Ses capacités de communication se développent rapidement, et incluent maintenant des cris perçants, des glougloutements, des changements d’octave et des babillements. À cet âge, environ la moitié des enfants babillent en répétant inlassablement une syllabe (comme « ba », « ma », « ga ») ou d’autres combinaisons consonne-voyelle. Quelques-uns ajoutent même une syllabe ou deux, rendant leurs sons plus complexes. Encourager son tout-petit en répondant à ses babillements (« La chèvre fait ‘bê’ » ou « La vache fait ‘meuh’ », etc.) ou en l’écoutant attentivement en faisant mine de comprendre tout ce qu’il dit (et prétendre que cela très intéressant !) Bébé est également capable de reconnaître différents timbres et intonations de voix. Il peut se mettre à pleurer lorsqu’on lui parle trop durement.

Il est temps maintenant de lire à haute voix pour bébé et de lui raconter des histoires ! Il adorera regarder les images des livres et se blottir sur les genoux de ses parents. Peu importe l’âge de l’enfant, la lecture est l’occasion de se faire des câlins et de communiquer, ce que bébé et ses parents apprécient tous les deux.

Les enfants de 6 mois adorent les jeux qui se jouent à tour de rôle, surtout ceux qui incluent des sons et des phrases : laisser bébé mener la partie de temps en temps et imiter ses vocalises.

Un petit jeu très rigolo : remplir un verre d’eau et faire des bulles avec une paille. Cela le fera beaucoup rire !

Il prononce des syllabes avec les lettres « f », « v », « s », « ch », « z », « m » et « n ».

Il tient une « conversation » en babillant avec les membres de sa famille.

Il commence à comprendre certains mots par le ton de la voix de ses parents, leurs intonations et expression faciale.

Il se retourne lorsqu’il entend son nom pour montrer qu’il comprend.

Il tend la main lorsqu’on lui dit « au revoir ».

Il écoute sa propre voix et celle des autres.

Son raisonnement : Il observe et examine longuement des objets, et les retourne à l’envers pour les étudier d’un autre angle (par exemple, il soulève une tasse par son anse).

Il cherche les membres de la famille ou les animaux domestiques du regard lorsqu’on prononce leur nom.

Il ramasse des objets, les secoue, écoute le son qu’ils font en tombant et perçoit le lien entre ses mains et les objets.

Il suit du regard les objets qui bougent rapidement.

Il apprécie davantage faire « coucou » maintenant qu’il comprend que les gens sont là même s’il ne les voit pas.

Il essaie de résoudre des problèmes : par exemple il tient un cube, il veut en agripper un deuxième, mais il en voit un troisième et tente de trouver un moyen de s’en saisir également.

Il fait pivoter les objets pour en comprendre le fonctionnement et s’aperçoit qu’il peut déplacer des objets, par exemple glisser un jouet ou un objet sur une surface.

Développement moteur

À 6 mois, la plupart des bébés sont capables de se retourner dans les deux sens : c’est un événement marquant, une étape qui amuse beaucoup bébé, parfois un peu moins ses parents qui doivent redoubler de vigilance ! Il ne faudra jamais le laisser sans surveillance sur un lit ou toute autre surface en hauteur, et être constamment vigilant (garder constamment une main sur bébé lors du change par exemple).

Il se retourne sur le ventre lorsqu’il est couché sur le dos, et sur le dos lorsqu’il est couché sur le ventre

Il s’assoit seul en s’appuyant sur ses bras allongés devant lui ou en s’appuyant sur un coussin, et il s’assoit droit dans un fauteuil.

Il se lève seul de la position couchée sur le dos lorsqu’on lui agrippe les mains.

Il met une grande partie de son poids sur ses jambes et sautille lorsqu’il est maintenu debout.

Il soulève et allonge ses jambes assez haut lorsqu’il est couché sur le ventre, et peut se lever sur les mains et les genoux lorsqu’il est recroquevillé pour avancer, reculer ou se balancer d’avant en arrière.

Il arrive à prendre appui sur un bras lorsqu’il est couché sur le ventre, à passer de la position assise à la position couchée sur le ventre.

Il commence à avancer en rampant sur le ventre.

En parallèle à cette motricité globale, il développe sa motricité fine, qui lui permet d’utiliser de plus petits muscles dans le but de faire des mouvements plus précis.

Gaucher ou droitier ? Il est encore trop tôt pour savoir si bébé est gaucher ou droitier. À ce stade, la plupart des enfants semblent préférer une main puis changent et préfèrent l’autre. Il faudra attendre ses 2 ou 3 ans pour savoir s’il est gaucher ou droitier.

Il utilise ses mains pour agripper, frapper et renverser des objets, par exemple il tient son biberon et frappe la table avec sa cuillère.

Il tourne son poignet pour faire pivoter et examiner des objets.

Il met sa main sur son biberon ou sur le sein en tétant et peut le tapoter légèrement; il touche et tire les cheveux, les lunettes et le visage de son parent.

Il suit du regard un objet en mouvement.

Il fait passer un objet d’une main à l’autre et le porte à sa bouche.

Il commence à boire dans une tasse à bec avec de l’aide et essaye maintenant de se nourrir seul.

Développement social

Bébé devient un vrai petit animal social. A 6 mois, encore peu sélectif, il adopte instantanément tout individu s’approchant de lui (mais cela va changer car il va commencer à avoir peur des étrangers). Pas d’inquiétude, ses parents restent ses préférés !

Mais le petit monstre a fait une découverte… il a compris que lorsqu’il se comporte mal, ses parents lui prêtent une attention toute particulière ! Dans les années à venir, il risque de faire des bêtises simplement pour provoquer une réaction de leur part ! C’est pourquoi il est important de lui accorder tout autant d’attention quand il est mignon…

Désormais, bébé ne se contente plus de pleurer pour éveiller l’attention de ses parents : il fait le maximum pour être remarqué, en s’agitant, faisant du bruit, etc. Au cours des trois mois à venir, il développera une manière personnelle et unique de faire savoir ce qu’il pense, veut et ce dont il a besoin.

Il adore jouer à des jeux interactifs, comme faire « coucou ».

Il tente d’imiter certaines expressions faciales.

Il sourit à son reflet dans le miroir et aime le tapoter. Il fait la différence entre son reflet et lui-même.

Il différencie les adultes des enfants, sourit aux enfants qu’il ne connaît pas et veut les toucher.

Il se montre enjoué, ouvert et amical.

Il commence à collaborer lorsqu’il joue avec les autres, par exemple au ballon, à des jeux de construction, etc.

Brindilles