Le don de sang de cordon, don de sang placentaire

Le don de sang de cordon, don de sang placentaireLa première greffe de sang de cordon ombilical a Ă©tĂ© effectuĂ©e en 1988, Ă  l’hĂ´pital Saint Louis.
 
 Citation du  Docteur Agnès Devergie (praticien hospitalier dans le service de greffe de moelle du CHU Saint Louis):

« On s’est intĂ©ressĂ© Ă  la circulation dans le sang des cellules de la moelle au moment de la naissance, Ă  partir de 1986, au moment de Tchernobyl : en cas d’accident nuclĂ©aire, au cas oĂą l’on aurait besoin de faire des greffes de moelle, et oĂą l’on aurait pas de donneur disponible, ne serait-il pas utile d’avoir une rĂ©serve de cellules-souches facile d’emploi, prĂ©levĂ©es sur des bĂ©bĂ©s Ă  la naissance ?

C’est ainsi que l’on a été amené à faire la première greffe de sang de cordon ombilical à l’hôpital Saint-Louis, en 1988.

L’avantage de ce type de greffe, est que les cellules qui circulent Ă  la naissance sont des cellules tout Ă  fait naĂŻves, et vierges, parce que le bĂ©bĂ© n’a jamais rencontrĂ© le moindre microbe, et ses cellules n’ont pas eu le temps de s’éduquer. Elles vont donc provoquer beaucoup moins de rĂ©actions contre le receveur, que les greffes de moelles courantes. Ces cellules ne vont pas s’apercevoir que le receveur est diffĂ©rent, et on peut donc les transfuser sans qu’il y ait totale ressemblance. »

A quoi sert le don de sang placentaire?

A l’heure actuelle, les cellules souches prĂ©levĂ©es dans le sang de cordon ombilical sont utilisĂ©es pour greffer des patients atteints de maladies du sang.

En effet, il ne faut pas confondre la moelle épinière, et la moelle osseuse.

La moelle Ă©pinière est le tissu nerveux qui passe dans la colonne vertĂ©brale. Lorsqu’un malade est atteint au niveau de la moelle Ă©pinière, il peut souffrir de paraplĂ©gie par exemple. Ce n’est pas Ă  ce niveau que le don de sang placentaire permet de soigner les patients.

La moelle osseuse est un tissu liquide qui se trouve Ă  l’intĂ©rieur de l’os, lorsqu’un malade est atteint au niveau de la moelle osseuse, il a une maladie du sang, et c’est Ă  ce niveau que les cellules souches prĂ©sentes dans le sang du cordon prennent toutes leur importance pour les raisons citĂ©es par le Docteur Devergie: les cellules sont naĂŻves et vierges, elles provoquent beaucoup moins de situation de rejet.

L’Ă©norme avantage de ces dons est de rĂ©duire considĂ©rablement les temps d’attente de greffe pour les patients enfants et adultes atteints de maladies du sang comme les leucĂ©mies.

Dans la pratique

Nous avons tous entendu parler des cellules souches, et voilĂ  donc le moyen d’en faire don de façon anonyme et gratuite.

Il n’y a, Ă  l’heure actuelle, que quelques Ă©tablissements qui recueillent le sang placentaire.

L’Établissement Français du Sang (EFS) a mis en place cinq banques de sang placentaire, la dernière vient d’ouvrir ses portes Ă  Rennes en dĂ©cembre 2010.

Quatre autres banques de recueil et de conservation des dons de sang de cordons sont ouvertes à Besançon, à Bordeaux, à Grenoble-Lyon et Créteil.

Trente-trois maternités y sont rattachées.

La prochaine banque devrait ouvrir courant 2011 Ă  Lille!

DĂ©roulement

Au moment de l’accouchement, juste après la naissance de votre enfant, et juste avant la dĂ©livrance, une personne habilitĂ©e prĂ©lève le sang de cordon.

Il est prĂ©cisĂ© que ce geste n’est absolument pas douloureux, et qu’il n’est effectuĂ© que si les conditions de l’accouchement le permettent.

Dans les faits

Les conditions indispensables Ă  ce don :

– Vous devez avoir un premier rendez vous avec le mĂ©decin spĂ©cialiste de l’un des Ă©tablissements habilitĂ©s au recueil de sang de cordon pendant votre grossesse.

– Vous allez accoucher dans cet établissement habilité.

– Vous allez bĂ©nĂ©ficier d’une consultation spĂ©cifique Ă  l’occasion des trois mois de votre bĂ©bĂ© pour effectuer un examen clinique.

– Vous acceptez une analyse de votre sang pour dépister une éventuelle maladie infectieuse au moment de votre accouchement, et à la visite spécifique aux 3 mois de votre bébé.

– Une mention spéciale figurera sur le carnet de santé de votre enfant, pour que le service hospitalier soit informé en cas de maladie grave de votre enfant.

– Un Ă©chantillon de votre sang est conservĂ© pour permettre un complĂ©ment d’analyses, en cas de besoin.

Au moment de l’accouchement :

Même si vous avez donné votre accord au moment de la visite spécialisée pendant votre grossesse, vous pouvez tout à fait refuser le don au moment de votre accouchement.

Le prĂ©lèvement ne sera pas effectuĂ© si, au moment de l’accouchement, l’urgence se porte sur d’autres gestes pour vous et votre bĂ©bĂ©.

Si le sang prĂ©levĂ© ne correspond pas aux critères de conformitĂ©, on vous demandera votre autorisation pour qu’il soit utilisĂ© pour d’autres recherches en laboratoire.

Sources:

Le point sur la greffe de moelle. Docteur Agnès Devergie.

Le don de sang placentaire sur le site de l’Établissement Français du Sang.

 

Brindilles