Le portage de Bébé : Contre, tout contre !

Le portage de Bébé : Contre, tout contre !Porter son enfant ? Quelle drôle d’idée ! C’est lourd, encombrant, contraignant se dit-on.
Pas vrai. Le portage de son bébé est source d’épanouissement, pour le petit comme pour le grand qui le tient tout contre lui.

 

 

 

Porter son bébé tout contre soi est une pratique universelle et ancestrale.

Pour l’enfant, et particulièrement pour le nouveau-né, le contact physique, peau contre peau et corps à corps, est un besoin aussi primordial que manger et dormir. Le sens du toucher est en effet le premier à se développer chez le tout petit. C’est avec sa peau qu’il pose la main sur le monde, grâce à elle qu’il perçoit son propre corps en découvrant celui de l’autre.

Selon l’âge de son enfant, on le portera devant, dans le dos ou sur le côté (sur la hanche) jusqu’à ses trois ans (et sa vingtaine de kilos !) pourquoi pas.

Dès sa naissance, le bébé peut être porté, souvent et longtemps, peut-être pas tout de suite par sa maman qui aura dos, abdos et jambes en vrac juste après l’accouchement, mais par son papa. Ce sera un bon moyen pour lui de prendre vraiment conscience de sa paternité toute neuve.

Il est conseillé de porter les nouveaux-nés (jusqu’à trois mois) sur le ventre, en hamac (on dit aussi en berceau) ou en grenouille.

  • En hamac, le bébé est allongé contre le parent – un portage à proscrire si le tout petit souffre d’une luxation de la hanche car dans cette position, ses jambes sont serrées l’une contre l’autre.
  • Portez-le alors en grenouille: ses jambes seront repliées et écartées mais pas trop (veillez à ne pas les laisser pendantes, cela finirait par lui couper la circulation). Le bébé se tient ainsi en position fœtale, de face, contre le ventre du porteur, la tête sous son menton, et bien tenue (car si la tête du petit part en arrière, son corps a tendance à se décoller du porteur qui fait alors contrepoids en se cambrant, et s’esquinte les reins).
  • On peut aussi porter le nouveau-né dans le dos, ce qui ne paraît pas toujours facile aux femmes occidentales, mais pas durant de trop longs mois car l’enfant pourrait alors avoir plus tard des difficultés de représentation dans l’espace.
Brindilles