Le rituel du coucher

le rituel du coucherQue l’on pratique le cododo ou non,le rituel du soir signale Ă  votre bĂ©bĂ© qu’il est temps d’aller dormir. Il dĂ©clenche chez lui une rĂ©action conditionnĂ©e: « oh, il est l’heure d’aller faire dodo !je suis fatiguĂ©. »

A partir de 4 mois (une fois le rythme jour / nuit intĂ©grĂ©, et les nuits rallongĂ©es) instaurer un « rituel du coucher » sert Ă  prĂ©venir bĂ©bĂ© que l’heure du coucher est arrivĂ©e, l’ aide Ă  rĂ©gulariser son horloge biologique et constitue un Ă©lĂ©ment d’organisation qui diminue le stress.

Il s’agit de le rassurer et le prĂ©parer au sommeil en l’apaisant.

Par exemple on peut inclure au rituel:

  • Un bain apaisant (on peut ajouter 1cs d’eau de fleur d’oranger dans l’eau du bain). 
  • Un massage. 
  • La lecture d’histoires. 
  • Des chansons. 
  • De la musique douce. 
  • Une promenade. 
  • Un câlin sur un fauteuil berçant.

Le rituel doit se passer dans la tranquillité avec un éclairage tamisé et se terminer dans la chambre sombre et calme. Vous pouvez coucher votre enfant toujours à la même heure mais sans que ce soit une routine rigide. Etre attentive aux besoins de son enfant est primordial. Votre bébé peut manifester un ou plusieurs signes suivant :

  • Il devient moins vigoureux. 
  • Il se calme. 
  • Il perd son intĂ©rĂŞt envers les gens et les jouets. 
  • Il a l’air « dans la lune ». 
  • Il devient grognon. 
  • Il se frotte les yeux. 
  • Il baille. 
  • Il se couche sur le sol ou une chaise. 
  • Il demande le sein (ou une sucette, un doudou, un biberon).

Il est temps pour lui de rejoindre Morphée…. Que ce soit dans sa chambre ou dans la votre.

A vous de trouver le rituel qui convient le mieux Ă  votre enfant, tout en Ă©tant assez flexible, car au fur et Ă  mesure que l’enfant grandit le rituel peut Ă©voluer. La vie change de mĂŞme que les rituels du soir.

Brindilles