Le savon d’Alep, idéal pour toute la famille

le savon d'Alep, idéal pour toute la familleLe savon d’Alep tire son nom de la ville d’Alep en Syrie, dans laquelle il a été élaboré pour la première fois il y a plus de 3 500 ans. Sa première forme traditionnelle était un pain cubique, forme sous laquelle on le trouve encore aujourd’hui.

Sa recette a ensuite atteint l’Europe à l’époque des croisades. Il est ainsi l’ancêtre de l’ensemble des savons durs, et, en particulier celui du savon de Marseille, qui date de la fin du XVIIe siècle.

Aujourd’hui encore, le savon d’Alep est un produit authentique et naturel réputé partout dans le monde. Il est élaboré exclusivement avec des matières premières nobles et s’utilise pour toute la famille, en hygiène quotidienne pour le corps et le visage. Sa richesse en huile d’olive, ainsi que l’absence de produits chimiques permettent de respecter toutes les peaux, y compris les plus sensibles. Les bébés peuvent également profiter de ses bienfaits sans que leur peau délicate ne tiraille.

Il laisse la peau douce et protégée.

Sa richesse en huile de laurier, avec ses vertus apaisantes et antiseptiques, lui confère un effet calmant et purifiant sur les peaux abîmées ou tiraillées. Le savon d’Alep est particulièrement recommandé en cas d’acné, d’eczéma, de psoriasis, de peau sèche et contre les pellicules du cuir chevelu.

Sa composition

Le principal corps gras qui constitue ce savon est l’huile d’olive de deuxième pression, à laquelle sont ajoutés un minimum d’eau, une base (le plus souvent de la soude) ainsi que de l’huile de baies et de feuilles de laurier, qui lui donne sa fameuse couleur verte, due à la présence naturelle de chlorophylle.

Sa fabrication

Afin d’obtenir la saponification, l’huile d’olive est chauffée avec l’eau et la soude dans de grands chaudrons, puis les huiles de baies et de feuilles de laurier sont rajoutées pour terminer cette réaction. Elle dure plus d’une vingtaine d’heures en général.

Cette pâte verte est ensuite étalée afin d’être découpée en blocs, de manière artisanale. Ces blocs seront ensuite empilés en forme de tours, pour une période de séchage de neuf mois minimum, en caves bien aérées.

Pendant ce temps, la chlorophylle privée de soleil s’oxyde lentement en surface et donnera ainsi aux savons d’Alep cette nouvelle couleur marron que nous leur connaissons.

Méfiez-vous des contrefaçons !

Le savon d’Alep traditionnel se présente donc sous la forme d’un pain cubique marron, sur lequel sont inscrits le nom du fabricant ainsi que la qualité du savon.

Face à la demande grandissante ces dernières années, de nombreux savons dits “d’Alep” ont fait leur apparition. Dans la plupart de ces contrefaçons, les faussaires réduisent au maximum l’huile d’olive pour la remplacer par de l’huile de palme, moins onéreuse. Ils suppriment également l’huile de baie de laurier, fort coûteuse, alors qu’elle est la principale source de bienfait du savon d’Alep.

Le véritable savon d’Alep se reconnaît entre autres à sa couleur. Il est brun à l’extérieur et vert à l’intérieur. Son odeur est également typique et facilement reconnaissable.

Utilisations

 

• Peut s’utiliser pour toutes les parties du corps (cheveux, visage, hygiène intime…).

• s’emploie aussi comme masque visage : laisser agir 1 minute puis rincer à l’eau froide.

• conseillé pour le rasage car il évite les coupures et hydrate bien mieux qu’une mousse classique.

• Frotté à sec sur les piqûres d’insectes, il apaise les démangeaisons.

• Très bon détachant sur les textiles.

• un anti-mites dans les placards.

Différents savons d’Alep

 

• Le savon d’Alep à 8%, traditionnel, convient à tout type de peau. Il rétablit l’équilibre de la peau.

• Le savon d’Alep à 20% convient à tout type de peau. Il adoucit les peaux sensibles, régule l’excès de sébum et apaise les eczémas et psoriasis.

• Le savon d’Alep à 35% convient particulièrement aux peaux délicates. C’est le meilleur des savons d’Alep. Il est recommandé aux personnes qui souffrent d’acné, d’eczéma et de psoriasis.

 

Brindilles