Le sommeil de bébé, de 3 à 6 mois

le sommeil de bébé, de 3 à 6 moisDe 3 à 6 mois, bébé commence à faire des nuits plus longues et son rythme de sommeil se régularise, tant le jour que la nuit.

Il devient facile de repérer ses signes de fatigue : c’est le moment parfait pour intégrer un petit rituel au moment du coucher.

Autour de 3 mois, la plupart des bébés commencent à distinguer le jour de la nuit, et à dormir 5 à 6 heures d’affilée, faisant enfin de « vraies nuits ». Cette vision s’éloigne un peu de notre vision de nuit complète à nous adultes mais pour un bébé de cet âge cela constitue une nuit !

Il pèse désormais dans les 5 kg, et a assez de réserves d’énergie pour patienter entre ses repas, de plus en plus espacés : le rythme de son sommeil n’est donc plus dicté par la faim. Ca c’est de la théorie ! en pratique, il faut souvent une année voir deux avant que leur structure de sommeil parvienne à maturité et qu’ils dorment toute la nuit et toutes les nuits.

Ses périodes d’éveil et de sommeil sont de plus en plus prévisibles (le jour comme le soir). Les signes de fatigue (pleurs, bâillements, frottement des paupières, perte d’intérêt pour les jouets et les personnes…) sont aussi plus faciles à détecter. C’est donc la période idéale pour intégrer le rituel du coucher : le petit est plus réceptif sur les plans biologique et psychologique.

Si les mêmes gestes sont répétés tous les jours, avant le coucher, il se préparera mieux au sommeil. Un bain, une tétée, un massage, des câlins… Choisir ce que bébé et ses parents préfèrent !

Accompagner cette évolution et favoriser son sommeil

Bien que bébé commence à faire de belles nuits et à prendre de bonnes habitudes, il se peut que ses nuits redeviennent courtes par périodes ! Un pic de croissance (aux alentours de 3,4 et 6 mois), une modification de son environnement (déménagement, voyage etc.), le besoin d’être rassuré par la présence de ses parents… ce genre de petits bouleversements peut venir perturber un peu l’équilibre récemment acquis.

Essayer de mettre en place et de respecter la même routine avant le coucher : les mêmes gestes, à la même heure. Bébé reconnaîtra les signes du dodo et s’y préparera. Et surtout, pas d’activités stimulantes avant de le mettre au lit.

S’il se réveille la nuit en pleurant, ce n’est pas forcément parce qu’il a faim, il a peut être juste besoin d’être rassuré par la présence de ses parents. Plus vite vous interviendrez pour le rassurer, plus vite il se rendormira.

Brindilles