Le tête à tête avec bébé

A l’instar des sociétés traditionnelles, certaines mères européennes s’octroient après la naissance un tête à tête avec leur bébé afin de s’accorder le temps de devenir mère et/ou de faire pleinement connaissance avec ce nouvel arrivant.

Là où les valeurs traditionnelles sont encore respectées, la mère reste isolée avec son enfant à l’endroit même où elle a accouché. Cette « réclusion » a pour but de protéger la santé de la maman mais aussi, d’après les croyances, de déjouer les plans des sorcières qui pourraient viser la mère et l’enfant.

Pourquoi :

Dans nos sociétés, cette pratique traditionnelle vise à permettre à la maman de se reposer totalement afin de retrouver sa force vitale. Bien entourée, elle obtient l’aide de ses proches et ne s’occupe ni du ménage ni de la cuisine. Protégée de ses occupations habituelles, elle peut prendre le temps de savourer entièrement la rencontre avec son nouveau-né, le découvrir, se connecter à lui.

Combien de temps ?

La durée du tête à tête postnatal varie énormément selon les pays ; elle peut s’étendre de trois à quarante jours, quarante jours étant un laps de temps sacré dans plusieurs ethnies. En France, il est plus courant d’observer une « mise en chambre » de deux à quinze jours. Cette approche reste très personnelle et va donc dépendre de la volonté et des besoins de chacun.

Comment ?

Tous les deux allongés dans le lit familial, le bébé et la maman alternent sommeil, tétées, câlins et phases de découverte. Tous leurs sens sont en éveil, leurs corps nus, dans une ambiance calme et tamisée où ni la télévision, ni la musique ou encore les activités frénétiques ne viennent les troubler. Le temps d’une douche ou d’un bref coucou lors d’une visite la maman et le bébé effectuent un petit tour pour ensuite se replonger dans l’intimité de leur cocon d’amour. Bien sur les ainés et le papa sont les bienvenus le temps d’un tendre câlin. Pour tout ce qui est de l’intendance de la maison, grand-mère, tantes ou amies, se relayent auprès du papa pour le seconder dans les tâches quotidiennes.

Quand ?

S’isoler avec son enfant loin de la cohue du quotidien peut se faire tout de suite après la naissance lors d’un accouchement à domicile ou au retour à la maison en cas d’une naissance en structure. En cas d’adoption ou après une séparation maman-bébé, il est important de prendre le temps de se connaitre ou de se reconnaitre. La « mise en chambre » est tout indiquée dans ces cas-là.

Bénéfices :

Rester en contact avec son bébé, en peau à peau, dans le calme et la sérénité permet une bonne mise en place de l’allaitement en favorisant les montées de lait. La maman peut retrouver son énergie et se concentrer sur les milles petits signaux que lui envoie son bébé, de s’accorder à lui et de créer un lien unique et très fort.

 

Brindilles