L’enfant prématuré et le vêtement

Qu’on ne se trompe pas, un enfant qui arrive bien avant l’heure a besoin lui aussi d’être habillé par ses parents. Pascale Soubeirat-Lamy, créatrice de la ligne de vêtements pour prématurés Anatole.biz a accepté de nous expliquer pourquoi.

Pourquoi habiller un bébé en couveuse ?

Ca sert à lui faire du bien. Or, dans des hôpitaux de plus en plus nombreux, le bien-être du bébé prématuré est au cœur des programmes de soins, parce que l’intuition, l’expérience et une gigantesque quantité d’études cliniques démontrent que cette façon de procéder améliore les chances pour le bébé d’être en bonne santé.

Les bienfaits du vêtement pour un prématuré

Etre habillé, ça donne un sentiment de sécurité . Le contact d’un tissu doux sur la peau, à tout âge, ça rassure. En plus, le bébé prématuré est particulièrement sensible au toucher. Sa peau est en effet très grande, comparée aux autres organes sensoriels. Or, in utero, il a connu une sensation d’enveloppement, de contact doux, tiède, sur l’ensemble de son corps. Sentir un vêtement sur sa peau, un vêtement doux, confortable et à sa taille, se rapproche de cette sensation et procure du bien-être au bébé prématuré.

Les habits ça fait du bien aussi parce que ça sent « comme la maison ». On sait que les plus petits des tout-petits sont sensibles aux odeurs, reconnaissent parfaitement l’odeur de leur mère et font moins d’apnées quand ils sentent une odeur qui leur plait. Un vêtement lavé à la maison, ça porte l’odeur d’une lessive, d’une famille, c’est un lien entre le bébé et ses parents à la maison.

Les programmes de soins centrés sur le bien-être des enfants prématurés s’appuient en tout premier lieu sur les parents, indispensables partenaires pour le bien de l’enfant. Or, se sentir parent n’est pas tout simple quand on est angoissé, quand on ne peut pas câliner, nourrir, présenter l’enfant. Dans une telle période, tout ce qui peut aider à se sentir parent alimente cette implication. Choisir les vêtements du bébé, recevoir ses premiers cadeaux, y contribue, quand d’autres actes de parents sont momentanément impossibles.

Et puis voir son bébé habillé, c’est important. Aussi étrange que ça puisse paraître, à l’hôpital, on voit mieux son enfant lorsqu’il porte des vêtements ! C’est qu’habillé, la vue qu’on a de son bébé est adoucie et le regard se laisse moins dissiper par le matériel médical, quand il est dissimulé sous les vêtements.

On est aussi concerné par les vêtements pour bébé prématuré quand on est soudain grands-parents, oncle ou marraine d’un bébé né en avance. On doit parfois attendre très longtemps avant de le rencontrer pour la première fois. Pourtant on a envie de lui souhaiter la bienvenue, de lui faire savoir qu’il est attendu, de soutenir ses parents. Dans de telles circonstances, un cadeau de naissance, bien adapté, est encore plus apprécié : une jolie tenue toute douce et pensée pour les soins, des doudous qui portent l’odeur de ses parents, un ensemble à la taille de maman pour les câlins en peau à peau, … sont des attentions qui touchent les parents et sont ressenties par les enfants.

Et puis les vêtements marquent l’entrée dans notre société : être habillé cela signifie qu’on est né, même si les parents n’étaient pas prêts du tout, ils disent aussi que nous faisons partie d’un groupe humain. On imagine mal un hôpital qui obligerait ses patients à rester nus, sous prétexte, pour les soins, de faciliter l’accès à leur corps, non ? Personnellement, je trouve ça inacceptable. Y compris pour les bébés nés en avance.

Pascale Soubeirat-Lamy

Anatole.biz

Brindilles