L’entretien des couches lavables

L’entretien des couches lavables peut paraître au premier abord long et fastidieux. Cependant, il vous suffira d’avoir un bon stock de couches et un peu d’organisation pour que cette tâche ne devienne pas une lourde corvée.

La première utilisation :

Lorsque vous recevez vos couches, il faut les laisser tremper environ 12 heures dans de l’eau froide afin que les fibres se gonflent bien. Ensuite, vous pourrez effectuer un lavage en machine. Il faut savoir que la capacité d’absorption maximale sera obtenue au bout de 10 lavages environ. Par conséquent, il vous faudra donc changer votre enfant plus fréquemment les premiers temps.

Le stockage :

Pour stocker vos couches souillées, il existe deux méthodes : la première consiste à stocker vos couches à sec dans un seau dans lequel vous ajouterez une lingette lavable sur laquelle vous pourrez mettre 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de lavande qui ont des vertus désinfectantes et désodorisantes. Le deuxième procédé permet de stocker les couches dans de l’eau et des huiles essentielles. Quelle que soit la méthode choisie, en cas de selles il faudra jeter le papier de protection dans les toilettes et éventuellement rincer la couche afin d’enlever l’excédent de selles.

Le lavage :

Avant toute chose, il est important de choisir une lessive adaptée. Pour cela, préférez bien évidemment une lessive bio puisque les couches lavables rentrent dans une démarche écologique : qui respecte la nature mais qui respecte également la peau de votre enfant. Ensuite, il vous faudra regarder que la lessive ne contient pas de glycérine puisque cette dernière dépose un film qui empêchera l’absorption de vos couches. Il est important également de très peu doser votre lessive afin de ne pas les encrasser prématurément. Pensez bien à fermer les velcros des couches qui en possèdent afin qu’ils n’attrapent pas les petites bourres ce qui les rendrait moins opérationnels.

En ce qui concerne la température de lavage, vous pouvez les laver à 40 ° avec votre linge habituel. Vous pouvez également les passer à 60° avec votre linge de toilette. En cas de maladie, il est possible de laver à 90° mais il ne faut pas abuser de ce lavage car en plus de ne pas être écologique, cela abîmera plus rapidement vos couches.

Une petite astuce gain de temps, pour vos couches de protection en nylon ou en pul, un lavage à chaque utilisation n’est pas nécessaire.

Au bout de quelque temps d’utilisation, vos couches peuvent vous sembler moins absorbantes, cela signifie tout simplement qu’elles sont sans doute encrassées, et il faudra donc y remédier. Pour cela vous trouverez la marche à suivre dans ce dossier.

Le séchage :

Là encore plusieurs choix s’offrent à vous : le séchage en plein air ou bien au sèche-linge. Ce dernier ne concerne pas les culottes de protection ni les couches tout en un qui présente des parties imperméables. Par contre pour les parties absorbantes, il va adoucir les fibres et rendre la couche moins rêche et par conséquent plus confortables et agréables à porter.

 

Brindilles