L’érythème fessier

érythème fessierL’érythème fessier cause une légère rougeur et une irritation là où les couches sont en contact avec la peau de bébé.

Ces dernières, qu’elles soient jetables ou lavables, créent un environnement chaud et humide, propice à l’inflammation. Habituellement sans gravité (et très fréquent : environ 60% des nourrissons en sont atteints au cours de leur enfance), il peut parfois évoluer vers une infection bactérienne ou fongique.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier?

 

  • L’irritation de la peau engendrée par le frottement de la couche et son humidité vient accentuer la cause première de l’érythème : un excès d’acidité chez bébé. En période estivale, il se peut que les urines d’un bébé nourri au biberon soient trop concentrées parce qu’il ne boit pas assez d’eau. 
  • Se méfier des produits utilisés pour le lavage des couches lavables, les lingettes pour nettoyer les fesses de bébé. 
  • Les couches jetables, de plus en plus étanches, entraînent un contact prolongé de la peau avec l’urine et les selles ce qui entraine une forte macération. 
  • Certaines affections bénignes : une mycose digestive ou un muguet peuvent favoriser une hypersensibilité de l’épiderme au niveau des orifices naturels.

 

Comment prévenir et traiter l’érythème fessier?

 

  • Aérer les petites fesses de bébé le plus souvent possible en enlevant sa couche car l’humidité entretien l’érythème fessier. Placer son lit au soleil devant la fenêtre et le coucher sur le côté (le dos appuyé sur un rouleau) ou sur le ventre. Une exposition de 5 minutes d’ensoleillement 3 à 4 fois par jour est très efficace (bien penser à couvrir le matelas avec une couche ou une protection). 
  • Sécher soigneusement les fesses de bébé avant de lui mettre une autre couche et en changer souvent . 
  • Pour éviter de frotter lors de la toilette, utiliser le jet de la douchette, et sécher soigneusement les fesses de bébé avant de lui mettre une autre couche. 
  • Éviter d’essuyer les fesses directement, éponger plutôt en douceur car le frottement de la serviette augmente la douleur et irrite davantage. Appliquez une pâte faite d’argile blanche (1/2) et d’huile d’olive (1/2), cette crème maison est très alcaline pour les fesses irritées. 
  • Utiliser des produits de nettoyage très doux et de l’eau tiède pour ses fesses (par exemple du savon d’Alep à 35% d’huile de laurier). 
  • Ne pas utiliser de crème qui contient de l’acide borique, du camphre, du phénol etc. Ces produits peuvent être nuisibles. Utiliser en revanche une crème protectrice bio pour aider à protéger la peau de bébé. 
  • Si bébé porte des couches lavables, pensez à les décrasser aux cristaux de soude afin d’en retirer tout le savon et les microbes. 
  • Le voile en bourrette de soie est efficace contre les rougeurs du siège. 
  • Si bébé n’est pas allaité, lui faire boire de l’eau entre les biberons en période de grandes chaleurs pour éviter que ses urines soient trop diluées. Le bébé allaité à la demande aura toujours un lait adapté à ses besoins. 
  • Il est possible aussi que cette irritation soit reliée à une percée dentaire. 
  • Si bébé a commencé à manger, vérifier les sortes de céréales : sont-elles trop acides (blé, avoine, orge) ? A-t-il consommé des jus d’agrumes ces derniers jours (orange, pamplemousse) ou des tomates ? 
  • A-t-il mangé des petits fruits de saison (fraises, framboises, baies) ? Aime-t-il les kiwis (acidifiant) ? Éliminer ces facteurs temporairement pour hâter la guérison car ils sont tous sources d’acidité. 
  • La mère qui allaite devra réviser son alimentation. En plus des éléments précédents (fruits acides, agrumes), il faudra être prudente avec les épices, les excès de féculents, de pain, de viande, de sauce tomate, le chocolat, le sucre (et l’alcool bien entendu !). Ajouter plutôt des aliments alcalins (voir le dossier « L’équilibre acido-basique ») comme beaucoup de légumes ou de jus frais maison (sans tomate) dans l’alimentation et tout particulièrement les jus de carottes. 
  • Éviter tout ce qui est à base de papier parfumé et laver les couches de coton avec du savon d’Alep sans ajout de produits chimiques ou de parfum. Éviter les assouplisseurs qui peuvent contenir des produits irritants et bien rincer les couches. 

Que faire si l’érythème perdure ?

Si l’éruption commence par des petits boutons autour de l’anus, qui s’étendent au siège et aux plis cutanés et que la peau prend un aspect rouge uniforme, légèrement suintant, il s’agit probablement d’une infection à champignons. Consulter son médecin.

Appeler son médecin s’il y a apparition de boutons, ulcères, bosses ou nodules, en cas de fièvre, de perte de poids ou d’étendue des lésions sur le reste du corps (visage, cuir chevelu…).

Brindilles