Les bienfaits de l’argile

les bienfaits de l'argileVous avez certainement déjà rencontré des personnes ne jurant que par l’argile, cette pâte qui, à les entendre, a des vertus magiques…

L’argile est LE produit naturel par excellence, utilisé depuis l’antiquité dans de nombreux aspects de la vie quotidienne. Aussi bien pour la fabrication de poteries, briques, tablettes d’écriture que pour ses vertus thérapeutiques et esthétiques, l’embaumement etc… Elle a toujours occupé une grande place dans les médecines traditionnelles (Chinoise, Ayurvéda…).

Qu’est-ce que c’est ?

L’argile est une roche sédimentaire, source de minéraux et d’oligo-éléments qu’elle renferme dans des proportions variables : silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse… Sa couleur (verte, rouge, jaune, grise, blanc, rose…) varie en fonction des oxydes de fer (limonite) qu’elle renferme. C’est l’argile verte qui est vendue le plus fréquemment dans le commerce.

Vous la trouverez sous différentes formes : en poudre fine, concassée, en tube de pâte, en cataplasme, en bandes, en emplâtre, en masque de beauté ou capillaire…


Ses propriétés

Si l’argile est utilisée depuis des millénaires pour ses vertus thérapeutiques, elle est toujours considérée à notre époque comme très efficace. On l’utilise avec succès dans certains centres de santé holistiques ainsi que des spas, à des fins de soins esthétiques ou thérapeutiques. C’est un remède doté de l’intelligence de la nature, qui agit avec discernement, identifie le mal et le neutralise.

– Utilisée en externe comme en interne, l’argile se dirige vers les toxines et s’y fixe pour les entraîner lors de son évacuation.

– L’argile possède un pouvoir absorbant (elle peut absorber non seulement l’eau, mais aussi des gaz) et adsorbant (elle fixe l’élément indésirable, l’attrape et l’entraîne dans son élimination).

– Elle a une action adoucissante, cicatrisante (traitée par l’argile, une plaie guérit à un rythme étonnant) et antiseptique : elle entrave la prolifération des microbes ou bactéries pathogènes.

Pour toute irritation des organes digestifs, l’argile constitue un pansement très efficace. Elle soulage, diarrhées, aigreurs d’estomac…

Indications en externe

L’usage externe se fait sous forme de cataplasmes et enveloppements le plus souvent.

Les soins de beauté, tels que les masques du visage, cheveux etc.

Rougeurs, eczéma, boutons, petites plaies : poudre ou pâte d’argile verte auront une action calmante et désinfectante.

Les brûlures : l’argile verte calme très vite les douleurs, empêche la formation de cloques si elle est appliquée rapidement, évite l’infection et favorise la cicatrisation.

Les blessures et tous traumatismes : coups, bosses, entorses… L’argile stoppe la douleur, résorbe les bleus et l’enflure, évite l’infection et cicatrise. Même si vous devez vous rendre ensuite aux services d’urgence à l’hôpital, l’argile utilisée en premier secours calmera déjà votre douleur.

– En cas de saignement dû à une coupure, l’argile saupoudrée à cet endroit fera cesser l’hémorragie et nettoiera la blessure en aspirant les souillures (graviers, morceaux de verre…).

Fièvre, coup de chaleur : les cataplasmes d’argile posés sur la nuque et le bas-ventre absorbent la chaleur en trop.

Les dents : les cataplasmes posés sur la joue atténuent les douleurs dentaires en attendant la visite chez le dentiste. Après la visite, ils calmeront la douleur après une extraction dentaire (et aideront à l’évacuation des produits anesthésiques injectés). En cas de gencives irritées, massez-les doucement avec un peu d’argile en poudre.

Les abcès, panaris : les cataplasmes d’argile verte en accélèrent le mûrissement, l’ouverture, la cicatrisation.

– Pour les fesses rouges ou irritées de bébé, en remplacement du talc.

Les cataplasmes d’argile verte peuvent aussi être utilisés pour traiter des organes profonds pour des troubles sérieux mais cela ne sera pas détaillé ici. Pour ces cas-là, il est nécessaire d’avoir recours au  diagnostic d’un professionnel de santé.

Indications en interne

L’usage interne doit être pratiqué sous supervision d’un praticien de santé qualifié dans ce genre de traitements. En effet il y a certaines contre-indications et des précautions à respecter. Cependant, il y a un moyen d’utiliser l’argile en interne, de façon sécuritaire, c’est la cure d’argile verte. Cette cure est recommandée aux changements de saison, mais principalement au printemps pour nettoyer l’organisme et parer à ses déficiences éventuelles.

La durée idéale est de trois semaines, à raison d’un verre par jour. Cette « eau d’argile » se prépare en faisant macérer une nuit l’équivalent d’1/2 à 1 cuillère à café d’argile, dans un grand verre d’eau. Le matin, à jeun, buvez cette eau, sans la mélanger, en prenant soin de ne pas consommer l’argile déposée au fond du verre. Si cela génère une constipation, diminuez la dose d’argile, prenez une tisane laxative et augmentez votre consommation d’eau.

L’argile en interne est également recommandée dans certains cas :

Infection : dans tous les cas d’infection interne ou externe, l’argile va aider au nettoyage du corps par l’intérieur (et donc compléter les cataplasmes éventuels).

Diarrhée : elle enraye rapidement les diarrhées.

Reminéralisation : l’argile comble les carences en minéraux.

Désinfection : l’argile nettoie le sang, stoppe la prolifération microbienne dans l’intestin et reconstitue une bonne flore. Elle désodorise également l’eau chlorée et entraîne l’élimination des substances indésirables de l’eau.

Vermifuge : l’argile peut aider à l’évacuation des vers.

Douleurs gastriques et intestinales : contre les irritations et ulcérations des voies digestives, l’argile constitue un excellent pansement.

Précautions

– Évitez la cure d’argile en interne en cas de tension artérielle élevée car elle enrichit beaucoup le sang. Évitez également en cas de constipation rebelle.

– Ne prenez pas de médicaments, homéopathie, phytothérapie etc dans les trois heures avant ou après la prise d’argile : tout comme le charbon, elle risque de les absorber.

– L’utilisation de l’argile en interne est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 36 mois.

– Évitez la prise simultanée d’argile et d’huiles ou matières grasses.

N’utilisez pas d’ustensiles métalliques pour la préparation de vos mélanges mais du verre ou du bois, car l’argile perd beaucoup de ses vertus au contact du métal.

– Ne réutilisez jamais un cataplasme d’argile, jetez le après utilisation.

Brindilles