Les caractéristiques de bébé à la naissance: que se passe-t-il dans son corps ?

Quelle bouleversement cette naissance ! Et là, on parle de bébé ! Il passe d’un milieu aquatique, feutré à un milieu bien moins protecteur. Désormais, il va devoir respirer, manger, digérer, éliminer tout seul…

Dès l’expulsion, bébé cesse d’être « pris en charge » par le cordon ombilical : il doit respirer, manger, digérer, éliminer seul. Il est immédiatement éveillé et regarde directement ses parents. Il communique qu’il est prêt à téter ou recevoir le biberon en amenant ses mains à sa bouche, en faisant de petits mouvements avec la bouche et la langue, avec les yeux (même si ils sont fermés) et son corps.

Il tousse, éternue, baille, a le hoquet ou pleure quand il ressent un certain inconfort ou se sent seul. On vérifie aussi ses réflexes (succion, réflexe de Moro, réflexe natatoire, réflexe qui permet à l’enfant de bloquer sa respiration en immersion).

Il éternue

C’est un moyen de désobstruer les voies respiratoires, et non les conséquences d’un refroidissement (les petits poils à l’intérieur des narines ne sont pas encore assez développées pour jouer leur rôle de filtre).

Il a le hoquet

Il arrive très souvent que bébé ait le hoquet après avoir bu, sans que cela ne lui fasse mal : son diaphragme se contracte et cela ne dure en général pas longtemps. Redonner sein ou biberon à bébé peut aider à le calmer.

Son urine

Votre bébé va uriner de plus en plus au cours de sa première semaine : de une seule couche le premier jour à six couches le cinquième ! Son urine, s’il boit suffisamment, est jaune pâle et inodore (parfois on observe des taches oranges dans sa couche).

Les premiers jours, bébé boit très peu, à intervalles rapprochés (de 15 à 100 ml seulement par jour). Dès le 3ème ou 5ème jour, il va commencer à augmenter son débit, jusqu’à 800 ml par jour.

S’il se met à uriner moins que d’habitude et si son urine devient foncée et odorante, c’est qu’il a probablement trop chaud. Il convient de baisser un peu la température ambiante (entre 20 °C et 22 °C), et de le découvrir un peu. Vérifier par ailleurs si il a de la fièvre (il ne doit pas dépasser 38°C, sinon, appeler le médecin).

Ses selles

Les selles des premiers jours sont verdâtres, très foncées, épaisses et collantes, c’est le méconium, résidus de liquide amniotique accumulés dans son intestin dans le ventre de sa mère . Elles deviendront progressivement normales en 2 à 3 jours.

Chez le bébé allaité : Le lait maternel des premiers jours (le colostrum ou « premier lait ») agit comme un laxatif, favorisant l’évacuation du méconium de son système digestif. Par la suite, la fréquence et la consistance de ses selles changent petit à petit pour devenir jaune vif ou moutarde et prendre une odeur agréable (proche de celle du lait). Elles ne sont pas très moulées mais semblent parfois granuleuses ou, selon les enfants, caillées.

Pendant les premières semaines, le tout-petit n’aura peut-être pas une selle pendant ou après chaque tétée. Ensuite, il établira son propre rythme, avec une selle souvent vers la même heure chaque jour, un peu plus, un peu moins…

Ce rythme peut aussi changer, par exemple si vous introduisez les aliments solides, si votre bébé ne sent pas bien ou si les tétées commencent à diminuer

Chez le bébé nourri au lait artificiel : Les selles d’un bébé nourri au biberon sont jaune pâle ou jaune marron. Les restes de lait en poudre les rendent plus volumineuses et plus moulées que les selles du bébé nourri au sein, le lait en poudre n’étant pas aussi parfaitement digéré que le lait maternel. Leur odeur est assez forte, plus proche de celle des selles d’adulte.

Les bébés nourris au biberon ont généralement besoin d’avoir une selle une fois par jour pour se sentir bien, leurs déchets étant plus importants. Plus ils demeurent longtemps dans l’intestin, plus l’excrétion sera difficile, pouvant engendrer de la constipation. Si vous pensez que votre nourrisson a un problème, parlez-en à votre médecin ou pédiatre.

Au cours de la première semaine de sa vie, la couleur de ses selles deviendra progressivement brune, puis jaune. Dès la deuxième semaine, il fera entre 1 et 3 grosses selles jaunes par jour. Pas de panique s’il en fait davantage : certains enfants peuvent produire jusqu’à 10 selles par jour au cours des premières semaines de leur vie. Ce nombre peut diminuer dès la sixième semaine, et se stabiliser autour de 1 grosse selle par jour (voire par semaine). A savoir que le lait maternel est si bien absorbé par bébé que celui-ci peut générer très peu de selles, sans qu’il n’y ait de dysfonctionnement. Tant que bébé grandit bien et se porte comme un charme, il n’y a pas d’inquiétude à avoir !

Il ne faut pas s’inquiéter si les selles ne sont pas quotidiennes, tant qu’elles demeurent molles.

Certains parents, obsédés par leur propre transit et paniqués à l’idée d’être eux-mêmes constipés, ont tendance à transmettre leur obsession à bébé : mieux vaut ne pas trop focaliser sur ses selles !

Chez le bébé allaité, les selles ont une couleur allant du jaune doré au jaune-vert, sont semi-liquides et sentent le lait. Par ailleurs, elles sont peu irritantes pour sa peau.

Les selles d’un enfant nourri au lait artificiel sont plus pâteuses, kaki, un peu plus foncées et plus consistantes que celles d’un bébé allaité.

Chaque enfant ayant son propre rythme côté transit, ce n’est pas le nombre de selles que l’on doit surveiller mais plutôt les modifications de fréquences, de couleur, de texture… Un bébé faisant une selle tous les jours qui n’en fait plus qu’une tous les trois jours, ou encore un bébé qui passe d’une selle consistante tous les deux jours, à trois par jour, plus molles, doivent alerter les parents et donner lieu à une consultation chez le médecin.

Lorsque bébé évacue ses selles, il force et devient tout rouge, ce qui est tout à fait normal .

Les parents apprennent très rapidement à connaître la consistance, la couleur et la fréquence normales des selles de leur bébé. Contacter le médecin si celles-ci sont rouges ou noires (teintées de sang), ou si elles sont dures et sèches.

La couleur et la consistance des selles d’un bébé varient en fonction de son menu. L’introduction d’un nouvel aliment peut les rendre plus molles pendant quelques jours.

Lorsque bébé commencera à manger des aliments solides, pas d’inquiétude à la vue de débris de légumes ou de fruits dans ses selles : lui donner des aliments écrasés ou hachés finement facilitera sa digestion.

Brindilles