Les crevasses et l’allaitement

Comme toute expĂ©rience humaine, l’allaitement maternel nĂ©cessite un temps d’apprentissage. En gĂ©nĂ©ral, le corps s’habitue plus ou moins rapidement Ă  toute cette mutation, et un peu de patience, une prĂ©sence amicale et quelques consels judicieux suffisent pour parvenir Ă  venir Ă  bout des petites difficultĂ©s rencontrĂ©es.

Un des problèmes les plus frĂ©quents lors des premières semaines d’allaitement se situe souvent au niveau de l’apparition de crevasses, de fissures au niveau du mamelon ou autour de l’arĂ©ole qui rendent les tĂ©tĂ©es douloureuses et difficiles. Sources de douleur et de stress, elles sont dues dans 90 % des cas, Ă  une mauvaise position du bĂ©bĂ©, qui ne saisit que la pointe du mamelon au lieu de prendre l’ensemble de l’arĂ©ole en bouche. Ces crevasses sont une des raisons les plus frĂ©quentes de l’abandon de l’allaitement maternel.

Ces crevasses sont des lésions pareilles à de petites fissures situées au niveau du téton, des petites lignes rouges à la surface du mamelon ou bien des fissures (ce sont des gerçures du mamelon), ou bien encore, tout le mamelon peut avoir un aspect rouge et abrasé.

Elles sont dues, outre le mauvais positionnement de bĂ©bĂ© au sein, Ă  la fragilitĂ© de la peau et Ă  la macĂ©ration ou dessèchement du mamelon. Une mauvaise hygiène ou Ă  l’inverse une hygiène excessive contribuent Ă  lĂ©ser le sein.

Quelques informations et conseils sont donc nécessaires :

  • Rectifier sa posture et celle de bĂ©bĂ© s’assurer qu’il est correctement installĂ© au sein et qu’il prend bien le tĂ©ton et l’arĂ©ole. La bonne prise en bouche du mamelon par le bĂ©bĂ© est capitale. Le confort absolu est la règle de base. Son ventre, son nombril doivent ĂŞtre en contact avec le corps de la mère et sa bouche doit ĂŞtre exactement dans le prolongement du sein, juste au niveau de l’alvĂ©ole. 
  • Commencer l’allaitement en proposant Ă  bĂ©bĂ© votre sein qui est le moins douloureux. 
  • Varier les positions pour allaiter. 
  • Appliquer un glaçon sur le mamelon dix minutes avant la tĂ©tĂ©e. le froid est un bon anesthĂ©siant. 
  • Porter des coques d’allaitement qui protègent des frottements contre les vĂŞtements, et font baigner la plaie dans le lait frais dĂ©sinfectant et cicatrisant. 
  • Changer rĂ©gulièrement les coussinets d’allaitement en Ă©vitant ceux qui sont jetables, favorables Ă  la macĂ©ration car plastifiĂ©s. PrĂ©fĂ©rer coussinets absorbants lavables. 
  • Eviter les nettoyages agressifs et rĂ©pĂ©tĂ©s des seins durant l’allaitement. Une toilette quotidienne est suffisante (avec un savon neutre). 
  • Eviter les soutien-gorge en matière polyester, nylon…prĂ©fĂ©rez le coton. Opter pour une tenue confortable et lĂ©gère en coton oui en lin de manière Ă  permettre aux mamelons de respirer, et les laisser Ă  l’air libre dès que possible. 
  • En fin de tĂ©tĂ©e, faire pĂ©nĂ©trer sur son tĂ©ton un peu de son propre lait : riche en matière grasse, il nourrira la peau. 
  • Appliquer une crème ou une huile ou encore de la lanoline vĂ©gĂ©tale. 
  • Faire des cataplasme d’argile verte et eau de rose. 
  • Si la douleur est excessive et s’accompagne de petits saignements, faire une pause et ne pas donner le sein concernĂ© pendant une ou deux tĂ©tĂ©es. Ne proposer que l’autre sein et faire Ă©couler manuellement le lait du tĂ©ton douloureux (que l’on peut par ailleurs rĂ©cupĂ©rer pour le donner Ă  bĂ©bĂ©). Eviter de recourir au biberon afin de ne pas changer l’alimentation de bĂ©bĂ©.
Brindilles