Les maisons de naissance

Alternative à l’accouchement à domicile, les maisons de naissance permettent un accouchement respectueux comme à la maison tout en étant sécuritaire comme à la maternité. Ne pas donner naissance à son enfant dans un hôpital n’est en rien un « effet de mode » mais un fort besoin de vivre pleinement cet instant magique avec respect et surtout avec notre instinct de parents.

Ne pas vouloir accoucher à domicile ne signifie pas pour autant ne pas désirer un accouchement physiologique, sans péridurale et interventions diverses. Les maisons de naissances offrent un environnement intime et chaleureux où les besoins physiques et émotionnels du couple sont respectés. Vous pourrez donc donner la vie dans un cadre sécurisant en étant libre de ses choix.

Fonctionnement :

Ce lieu d’accueil est entièrement géré par les sages-femmes qui vous suivent tout au long de votre grossesse jusqu’au jour de votre de votre accouchement et parfois même après.

Comme pour un AAD la grossesse doit se dérouler normalement et ne pas présenter de risques particuliers.

De plus, l’environnement chaleureux et intime est aménagé de manière à lui conférer un aspect familial « comme à la maison ». Vous y trouverez lit, canapé et baignoire. Vous pourrez même personnaliser l’endroit avec de la musique, des bougies ou encore des objets personnels qui vous apporteront un sentiment de confiance et de sécurité. Les parents sont respectés dans leur besoin de liberté et d’intimité. La médicalisation est réduite à son strict minimum, mais elles se situent toutefois proche d’un hôpital afin de palier à l’éventualité de complications.

Contrairement aux structures hospitalières, qui basent leurs soins uniquement sur la patiente, les sages-femmes des maisons de naissance octroient du temps à la femme enceinte mais aussi à sa famille. Ce moment unique où l’on devient parents est certes très important pour la maman mais il l’est autant pour le papa qui, grâce aux sages-femmes, n’est pas laissé à l’écart seul face à ses émotions de joie et/ou de peur.

De plus, en laissant les parents crées leur propre environnement, ils deviennent tous deux acteurs de l’accouchement en vivant ensemble la naissance de leur enfant sans instructions intempestives.

Où ?

La première maison de naissance a été fondée en 1975 à New York. Par la suite, elles se sont graduellement implantées en Allemagne puis en Suisse, en Autriche, en Belgique et en Grande Bretagne.

Aujourd’hui on en dĂ©nombre 150 aux Etats-Unis, 8 au QuĂ©bec, 40 en Allemagne, plus d’une vingtaine en Suisse, ainsi qu’en Autriche, en Belgique, en Suède et en Grande Bretagne.

Quant à la France, elle fait partie des pays où les maisons de naissance ne sont pas légalisées. Malgré différents projets présentés, le sénat refuse toujours leur expérimentation. Nul ne peut savoir si cela va prochainement changer mais bon nombre d’entre nous le souhaite.

Brindilles