Les pleurs du soir… incontrôlables ?

newborn baby crying held by her motherÇa y est, bébé a tété, a pris son bain, suivi de son petit massage du soir. Il est prêt à s’endormir calmement, sauf que…il se met à pleurer et rien ne semble l’apaiser. Cela peut durer entre quelques dizaines de minutes et plus d’une heure en toute fin de journée ou en début de soirée. Toutes les mamans y sont confrontées entre la naissance de Bébé et ses 3 mois : ce sont « les pleurs du soir des nourrissons » que la nuit semble angoisser.

Il y a quelques petits trucs à essayer. Tous les bébés sont différents et toutes les astuces ne vont pas convenir à tous les bébés, mais il faut lui proposer et voir ce qui lui convient. Voici des moyens d’apaiser ses pleurs et ses peurs testés et approuvés par des mamans…

  •      Pendant 9 mois, vous l’avez porté et il s’est apaisé au rythme de vos déplacements, au son de votre voix : il aime donc être bercé pour retrouver les sensations intra-utérines. Au creux de votre coude, en écharpe ou en porte-bébé physiologique. Chaque bébé va trouver le nid qui lui convient. A vous ensuite de le bercer…
  •         Si vous avez besoin d’un peu d’aide pour faire le bon mouvements, essayez les bercements proposés par le pédiatre William Sears : « un pas en avant, un pas en arrière ; tournez votre taille complètement à gauche puis à droite en gardant les pieds joints. »
  •         Bébé peut éprouver un besoin irrépressible de succion : proposez-lui sa tétine physiologique en caoutchouc naturel car la succion non nutritive est apaisante et bébé peut refuser le sein dans ces moments de pleurs vespéraux.
  •       Certains bébés, au contraire, vont avoir besoin de téter sans s’arrêter en grappes : toutes les 10 minutes par exemple pendant des heures entre 17h et 20h par exemple : laissez-le faire et s’il accepte, mettez-le en écharpe pour qu’il ait accès au sein.
  •        Vous pouvez aussi essayer de l’emmailloter : Bébé va retrouver la même sensation que dans le ventre maternel et l’enveloppement va le sécuriser.
  •       Mais certains bébés ont juste besoin de « décharger » le trop-plein d’émotion de leur journée et veulent qu’on les laisse tranquilles : ils pleurent pendant 10 minutes et s’apaisent eux-mêmes.
  •      D’ autres se calment au son d’une petite chanson que vous allez fredonner…

N’hésitez-pas à poster vos expériences sur notre page Fan de Brindilles sur Facebook car c’est un sujet qui intéresse de nombreux parents.

Mélanie SCHMIDT