Les réflexes de votre bébé à sa naissance

A la naissance, pendant le premier examen clinique, la sage-femme ou le médecin qui examinera votre bébé, testera en particulier ses réflexes.
C’est son équipement de base, signe d’une certaine maturité neurologique.
Certains de ces réflexes disparaîtront au fur et à mesure de son développement, certains resteront, comme le réflexe de déglutition ou le réflexe de toux.

Le réflexe de Moro

Lorsque l’environnement sensoriel du bébé change brusquement, à cause d’un bruit, un mouvement vif, il écarte les 2 bras symétriquement, se rejoignant en arc de cercle, il relève les jambes et se met à pleurer.

Ce réflexe indique le sens de l’équilibre du nouveau-né, il disparaît vers l’âge de 3 mois, il peut toutefois se maintenir jusqu’à 5 ou 6 mois.

Cette attitude n’indique donc pas que votre bébé est nerveux, c’est un réflexe, certainement issu d’archaïques défenses pour se protéger d’un danger !

Le réflexe de Sursaut

C’est un réflexe qui n’apparaît que plus tard, vers 6 semaines.

Il se caractérise par un sursaut en flexion, alors que le réflexe de Moro est en extension.

Il persiste dans le temps.

Le réflexe tonique du cou

Quand l’enfant est couché sur le dos, la tête tournée sur l’un des côtés, le bras et la jambe du côté où est tournée la tête sont partiellement ou totalement détendus, tandis que de l’autre côté du corps, le bras et la jambe sont repliés.

Ce réflexe disparaît au bout de quelques mois également.

Le réflexe de Marche automatique

Il a deux composantes :

– Le réflexe de redressement :

Le bébé tend les membres inférieurs si on le fait reposer sur la plante des pieds.

Ce réflexe disparaît au bout de 2 ou 3 mois, pour réapparaître plus tard sous forme volontaire.

– La seconde composante est l’enjambement :

Soutenu sous les aisselles, le bébé est placé au bord de la table d’examen, le dessus de l’un de ses pieds touchant le dessous de la table. Le bébé soulève alors sa jambe pour replacer son pied au-dessus de la table.

Ces deux réflexes composent les prémices de la marche automatique, votre bébé fait des pas quand on le positionne.

Il disparaît au bout de quelques semaines, pour réapparaître de manière volontaire lors de l’acquisition de la Marche.

Le réflexe de Grasping

Si vous touchez les mains ou les doigts de votre bébé, il s’agrippe fortement puis lâche prise, si on lui tend l’index, il s’y agrippe très vigoureusement au point qu’on pourrait le soulever par cette force.

Si on lui gratouille la plante des pieds, il tourne les orteils vers le bas comme s’il voulait les diriger vers la source de la stimulation.

A la longue, « attraper » deviendra un acte volontaire.

Vous verrez certainement votre enfant « jeter » son bras vers un petit jouet à côté de lui en l’attrapant au final vers l’âge de 2 mois 1/2, ou 3 mois.

L’air de l’exploration tactile commencera dès lors …

Le réflexe des points cardinaux

Lorsqu’on touche la joue ou la bouche du bébé, il tourne automatiquement la tête vers la source de la stimulation. Les odeurs connues et le contact avec le corps de la maman provoquent la même réaction. Réflexe très utile pour trouver le sein ou le biberon.

Même après la disparition du réflexe, votre enfant gardera sans doute un sens inné pour découvrir le paquet de bonbon !

Les réflexes de succion et de déglutition

Pouvoir prendre et avaler la nourriture est vitale, cela fait partie des compétences qu’il a développées in-utéro, dont vous avez ressenti les effets au travers des petits soubresauts, des hoquets…

Les enfants très prématurés ne peuvent pas téter, c’est la maturation de leur système nerveux qui leur en donnera la possibilité.

Les réflexes de Défense

– Le réflexe d’expulsion: le nouveau-né rejette tout ce qui est placé sur le bout de sa langue.

– Le réflexe pharyngé: il tousse quand il prend dans sa bouche une quantité supérieure à celle qu’il peut avaler ou il a le hoquet quand un liquide passe mal.

– Le réflexe de clignement d’yeux quand il y a une lumière trop vive.

– Les réflexes de la toux et de l’éternuement pour dégager les voies respiratoires.

– Le réflexe de bâillement pour permettre une entrée importante d’oxygène en cas de besoin…

 

Brindilles