L’hygiène naturelle infantile

Les nouveau-nés sont tout à fait conscients de leurs besoins et savent les exprimer que ce soit pour réclamer à manger, une envie de contacts, de sommeil ou d’élimination. L’HNI est la réponse aux besoins d’éliminations de son bébé en étant à son écoute.

L’HNI consiste à observer les réactions de votre bébé afin que vous puissiez détecter les signes indiquant qu’il a envie de déféquer ou d’uriner et de lui permettre de satisfaire ce besoin ailleurs que dans une couche.

Pourquoi ?

L’HNI est économique et écologique puisque vous n’achetez pas de couches, ainsi libéré de ces dernières, votre enfant n’est plus entravé dans ses mouvements et ses fesses ne subissent plus les irritations dues à la macération de l’urine. Les contacts peau à peau ne sont pas perturbés par des couches. De plus, le fait d’être attentive aux signaux de votre bébé renforce la communication entre vous. Votre bébé, quant à lui, a une conscience plus accru de son corps.

Quand ?

Dès la naissance votre enfant est capable de maîtriser, au moins en partie, ses sphincters (muscles permettant de retenir urines et selles) même s’ils ne sont pas arrivés à maturité. Il est donc tout à fait possible de commencer avec votre bébé après l’accouchement. Cependant, vous êtes seules à pouvoir déterminer le moment qui vous convient le mieux. Si les premières semaines, vous vous sentez trop fatiguée ou submergée, l’HNI pourra être débutée entre les deux et six mois de votre bébé. Ce laps de temps vous aura ainsi permis de repérer et de reconnaître les différents signaux de votre bébé.

Après six mois, il vous sera plus difficile de repérer les signaux de votre bébé puisqu’il aura sans doute déjà perdu la conscience d’élimination, ou appris à l’ignorer. Malgré cela, certaines mères, sont parvenues à force de patience et de dévouement à débuter l’HNI avec leur bébé de huit ou neuf mois.

Quel que soit l’âge à laquelle vous commencerez, gardez bien à l’esprit que le plus important est la relation et la communication qui se tissent entre vous. L’HNI n’est pas un dressage mais une relation aimante, chaleureuse et rassurante.

Comment ?

Une fois votre décision prise, commencez par observer attentivement votre enfant et son langage corporel, essayez de repérer les signaux qu’il vous donne avant d’éliminer. Cela peut être une grimace, une façon particulière de gigoter, des sons, des grognements voir une érection pour les garçons. Bien évidemment, l’identification de ces signaux ne se fera pas du jour au lendemain, il vous faudra apprendre à les décoder. Il faut également savoir que les signaux peuvent changer en fonction de son âge.

Ensuite, il vous faut regardez les relations avec le sommeil, l’alimentation et/ou le moment de la journée. Par exemple, certains bébés défèquent après le repas d’autre après le bain, au levée de la sieste ou encore, réglés comme du papier à musique, à une certaine heure de la journée.

Votre intuition est également très importante dans la pratique de L’HNI, puisque vous êtes intimement connectée à votre bébé. Cela vous permettra de « ressentir » son besoin d’élimination et de pouvoir y répondre au moment adéquat.

Après avoir compris les besoins de votre bébé, quand vous sentez que c’est le moment ou que vous avez observé un signal, positionnez votre enfant au-dessus d’un réceptacle qui peut être un pot, les toilettes, le lavabo, une bassine ou simplement un bol et utilisez un son suggestif (par exemple pisss ou psipsipsiiiii), un signe et/ou un mot (pipi, caca). A ce moment-là, soit il satisfera son besoin d’uriner ou de déféquer soit il vous fera clairement comprendre qu’il n’a pas envie. Dans ce cas, n’insistez surtout pas, restez en connexion avec votre bébé afin de savoir à quel moment lui suggérer à nouveau. Il n’est bien entendu pas question de punir, de crier ou de réagir négativement en cas de raté mais de verbaliser calmement sur ce qui vient de se produire et de nettoyer sereinement.

Il n’est pas question ici de forcer votre bébé à acquérir la propreté avant l’âge requis dans notre société mais bien de répondre à ses besoins.

Quelques positions pour tenir votre bébé :

Pour aider votre bébé lors de ses éliminations plusieurs positions sont possibles :

• Calez votre bébé son dos contre votre plexus solaire et relevez ses genoux en soutenant ses cuisses dans chacune de vos mains. Afin de vous adapter au récipient utilisé vous pourrez vous mettre debout, assise, à genoux ou accroupi.

• Une bonne position pour les nouveau-nés ou pour la nuit : votre bébé est allongé dans vos bras. Posez un petit récipient entre vos genoux, juste en dessous des fesses de votre enfant

• Vous pouvez vous installer sur les toilettes avec votre bébé en vous calant bien au fond de la lunette et en écartant bien vos jambes afin que votre enfant puisse être maintenu contre vous.

Comment habiller son bébé :

L’idéal pour la pratique de l’hygiène naturelle infantile est sans nul doute la nudité. Toutefois, lors de sorties ou si le temps ne le permet pas il faut faire usage de vêtements. Dans ce cas, L’habillage doit être pratique afin de faciliter la mise en position. Les jambières sont très commodes puisque qu’elles permettent de laisser les fesses libres tout en couvrant les jambes. Il existe aussi des pantalons chinois qui possèdent une ouverture à l’entrejambe. Les pantalons à taille élastique ou bien les jupes et les robes, portés sans sous-vêtement et sans body permettent une utilisation aisée.

Pour les siestes et la nuit, afin de garder votre lit au sec, il est conseillé d’utiliser une peau d’agneau qui, associée à des langes, protègeront votre bébé et votre lit. Les propriétés autonettoyantes de la peau d’agneau facilitent son entretien.

 

Brindilles