Poser des limites à son enfant respectueusement

Poser des limites à son enfant respectueusementDonner des limites à son enfant lui permet de grandir sainement. Cependant, cela doit être fait de manière respectueuse en prenant en compte les besoins de chacun.

Il est évident que de nombreuses tensions se manifestent lorsque nos besoins (les nôtres, mais aussi ceux de nos enfants) ne sont pas satisfaits. Il est donc nécessaire de les combler afin de pouvoir être à l’écoute des autres et respecter leurs limites et leurs règles.

Où poser des limites :

Cette question est assez personnelle, c’est à chacun d’observer son enfant et de sentir ce qui convient à tous. Tout d’abord, il est important de connaître les limites de votre « acceptable » afin de déterminer la liberté que vous pouvez laisser à votre enfant sans ressentir de la colère parce que votre vase préféré s’est brisé sur le sol ou sans risquer l’infarctus à chaque fois que votre enfant joue dans les escaliers.

Il peut être judicieux d’agencer la maison, dans la limite du possible, de manière à ce que votre enfant puisse l’explorer en toute sécurité et sans mettre en péril votre sérénité. Par exemple, installez une barrière pour bloquer l’accès aux escaliers si vous vous sentez trop angoissée, privilégiez les rangements en hauteur pour tous les objets dangereux ou fragiles ainsi que les bouteilles de savon liquide que les petits adorent vider. Cela vous évitera bons nombres de « non ».

Faîtes le point sur vos limites, il en est certaines qui peuvent sans doute être dépassées. Il faut savoir parfois lâcher prise.

Comment poser des limites :

Avant toute chose, sachez que votre enfant vous imite, il est donc important que vous donniez vous-même le bon exemple en pratiquant assidûment l’attitude que vous souhaitez qu’il adopte comme par exemple les petits mots de politesse, se laver les mains et les dents.

Ensuite, à partir de là, vous pourrez fixer des règles souples qui correspondent bien entendu au développement et aux besoins de votre enfant ainsi qu’à votre acceptable. Il vous faudra expliquer calmement pourquoi vous n’êtes pas d’accord pour qu’il fasse cela, plusieurs fois, voir même l’exprimer de façon différente pour qu’elles soient bien comprises par votre enfant.

Pour les enfants qui savent lire, vous pouvez faire une liste des règles vraiment importantes pour la famille et non négociables. Dans le cas d’enfants plus petits, des post it avec des dessins peuvent les aider à assimiler les limites posées.

Poser des limites ne signifie pas punir, faire du chantage ou frapper.

Quand les limites sont dépassées :

Avant toute chose il est important de rester calme ; crier et s’énerver ne permettront pas à votre enfant de respecter les limites.

Ensuite, il faut vous assurer que votre enfant a bien compris ce que vous lui demandez en lui réexpliquant les règles et pourquoi vous n’êtes pas d’accord pour qu’il les transgresse. Essayez de comprendre pourquoi il a ce comportement, que recherche-t-il ? Est-il fatigué ? A-t-il besoin d’attention ou de contacts? Veut-il découvrir de nouvelles expériences? Le fait d’identifier le réel besoin caché sous « la bêtise » vous permettra de le combler.

Si votre enfant transgresse une règle et que cela engendre des conséquences telles qu’un verre renversé, un livre déchiré ou encore des larmes d’une petite sœur qui a mal, il est important qu’il répare son acte. Essuyer l’eau répandue, recoller les pages déchirer, faire un bisou là où il a fait mal… Cette réparation ne doit bien entendu pas se faire sous la menace, vous pouvez lui demander ce qu’il veut faire pour réparer son geste.

Brindilles