Pour et Contre : Le portage de son enfant

Pour ou contre : le portage de son enfantQuels sont les avantages et les inconvénients des systÚmes de portage actuels ?

POUR

Le portage, des tas d’avantages pour l’enfant :

Le portage maintient le bĂ©bĂ© Ă  bonne tempĂ©rature, celle du porteur (environ 37 °C), ce qui est bien confortable, notamment pour le nouveau-nĂ© qui, jusqu’à ses deux mois, ne sait pas rĂ©guler sa propre tempĂ©rature.

Le portage rassure l’enfant : la proximitĂ© corporelle avec le porteur lui rappelle sa vie intra-utĂ©rine (il perçoit battements du cƓur, respirations, odeurs, vibrations de la voix, balancements de la marche du parent). Cette proximitĂ© le protĂšge aussi, du bruit, du froid ou des personnes qui l’approchent. Du coup, se sentant en sĂ©curitĂ© et aimĂ©, l’enfant en confiance pleure moins, notamment Ă  la tombĂ©e de la nuit.

Le portage stimule le sens de l’équilibre et la motricitĂ©. L’enfant portĂ© ressent les mouvements du porteur, y participe avec ses muscles, en s’accrochant par exemple Ă  lui avec ses cuisses, perçoit les changements d’équilibre dans les pas. Il devient ainsi tonique (cou et buste surtout) plus rapidement que les bĂ©bĂ©s non portĂ©s et marche souvent plus tĂŽt qu’eux.

Le portage favorise la digestion. Tenu en position verticale, le bébé fait plus facilement son rot et les reflux sont limités. De plus, il facilite le transit intestinal et diminue les coliques car son ventre est massé.

Le portage comble les besoins psycho affectifs du petit qui participe Ă  la vie de son parent et de la famille Ă  hauteur d’homme. BĂ©bĂ© est ainsi de bonne humeur, sourit, dort mieux, pleure moins, est plus calme. Bref, il est heureux !

Le portage, des tas d’avantages pour la maman

Le portage rĂ©duit le risque de dĂ©pression postnatale. Les femmes qui se sont senties dĂ©possĂ©dĂ©es de leur enfant au moment de l’accouchement et dans les jours qui ont suivi, et qui s’estiment alors incapables de s’en occuper, sont tranquillisĂ©es par le portage. Tenir leur bĂ©bĂ© tout contre elles leur permet de vivre en douceur cette pĂ©riode de sĂ©paration du post-partum (qui s’étend de la fin de l‘accouchement au retour de couches).

Le portage rend la maman plus sereine. Ayant l’enfant contre elle, elle dĂ©tecte mieux ses besoins, physiques et psychologiques. Elle sait lorsqu’il a faim ou lorsqu’il faut le changer et cela la rassure sur ses capacitĂ©s maternelles.

Le portage permet Ă  la mĂšre de vivre un quotidien presque comme avant. Son bĂ©bĂ© tout contre elle, elle peut s’acquitter des tĂąches mĂ©nagĂšres, s’occuper des autres enfants, et aller facilement partout. Le portage la laisse plus libre de ses sorties, sans poussette ni landau encombrants. Une couche, notre sac, et hop ! On est parti !

Le portage, recommandé aux papas poules

Le papa qui porte son nouveau-né établit trÚs tÎt un lien étroit avec lui. Il prend aussi conscience charnellement de sa nouvelle paternité.

 

CONTRE

Les Ă©charpes de portage, c’est compliquĂ© Ă  mettre

Vrai et faux !

Lorsqu’on dĂ©bute en portage avec Ă©charpe, l’installation du bĂ©bĂ© et les croisements et nƓuds Ă  faire, dans le dos parfois, ne sont pas Ă©vidents. Le parent est un peu maladroit et l’enfant ne sait pas trop ce qui lui arrive. Mais une fois l’habitude prise, porteurs devenus experts en harnachement, et parents et enfants rassurĂ©s, ce mode de transport Ă  deux devient un vrai plaisir.

Brindilles