Vêtements d’enfants, attention !

Vêtements d'enfants, attention !La Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) plaide pour une directive européenne interdisant la présence de substances chimiques indésirables dans les vêtements pour enfants.

Ces dernières années, la CSC a été saisie de plusieurs dossiers concernant des incidents sur des enfants suite au port de vêtements (Réactions d’eczéma et d’œdèmes, bouton-pression, perles ou autres décorations détachés et ingérés, etc.).

A la demande de la Commission, l’Institut français du textile et de l’habillement (IFTH) a ainsi effectué  une série d’analyses portant sur 45 articles de vêtements de grande marque ou de hard-discount. Les tailles de ces vêtements allaient du nouveau-né au 4 ans, et comprenaient sous-vêtements, pyjamas, tee-shirts ou salopettes.

Les essais de résistance au feu, ainsi que les analyses chimiques n’ont pas fait état de danger potentiel grave.

Toutefois, la Commission préoccupée par les produits chimiques utilisés dans la confection ou la teinture des vêtements  a saisi les pouvoirs publics concernés afin de promouvoir un texte au niveau européen, interdisant la présence de substances chimiques indésirables comme les phtalates, le formaldéhyde ou les métaux lourds (nickel et plomb).

Les tests mécaniques ont par ailleurs fait apparaitre de nombreuses défaillances. Beaucoup d’éléments détachables (bouton-pression, éléments décoratifs, boutons) ne résistent pas à une traction minime de 50 newtons, alors qu’ils devraient normalement résister à une pression de 90 newtons pendant 10 secondes. Certains tissus ou étoffes se déchirent également beaucoup trop rapidement.

La CSC a donc demandé l’élaboration de normes spécifiques aux instances européennes. Mais dans l’attente de ces hypothétiques textes et leur adoption, la Commission délivre quelques conseils judicieux. Il convient de laver systématiquement les vêtements des enfants avant la première utilisation, afin d’éliminer les produits potentiellement allergènes.

Enfin, les vêtements comportant des éléments décoratifs pouvant se détacher si l’enfant tire fort dessus, sont à réserver aux plus de 36 mois.

Les conseils de Brindilles :

– Laver les vêtements avec une lessive douce et écologique, sans phosphates, afin de ne pas irriter la peau sensible de vos bébés et enfants.

– Les vêtements en coton biologique ou fibres naturelles sont sains. Les tissus et les teintures utilisés sont exempts de métaux lourds. Le coton biologique est hypoallergénique, c’est le plus doux pour la peau sensible des bébés. De plus il est plus résistant que le coton cultivé traditionnellement, les fibres de ce dernier étant  plus cassantes et rêches, à cause des pesticides utilisés. Préférer des vêtements certifiés fabriqués en coton  provenant de l’agriculture biologique ou portant le logo Oko Tex.

 

 

 

Brindilles